L'Observatoire du shopping dresse une typologie des shoppeuses en France

En mai 2013, pour le compte de L'Observatoire du shopping, le groupe Unibail-Rodamco en partenariat avec Ipsos menait une étude auprès de 1004 femmes âgées de 16 à 70 ans et dressait une typologie des shoppeuses en France. Etes-vous plutôt "serial shoppeuse", "jouisseuse", "perfectionniste", "conviviale", "geek mobile", "casanière" ou "allergique"? Un outil intéressant qui permet d'avoir un panorama du comportement des Françaises en matière d'achats.

Sept profils de shoppeuses identifiés en France

Si 72% des Françaises reconnaissent qu'elles " se sentent bien "* quand elles font du shopping, toutes n'ont pas le même rapport au commerce et ne fonctionnent pas de la même façon dans leur manière de consommer. Elles ont parfois des aspirations bien différentes. L'étude menée au printemps 2013 par le groupe Unibail-Rodamco pour l'Observatoire du shopping identifie sept profils de shoppeuses en France et montre quand même que 19 % des femmes sont allergiques au shopping.


La "serial shoppeuse" accro du shopping

La "serial shoppeuse", qui représente 10 % des femmes, est tout à fait proche de la "fashion victim" et suit de près toutes les nouvelles tendances de consommation. Elle est toujours en quête de nouveauté et passe du temps à s'informer sur les nouveaux produits, les nouvelles marques. Elle aime trouver des produits de qualité supérieur pour développer un style actuel et original et aime être "en avance" sur les autres en matière d'achat.

La "jouisseuse" qui pense à son bien être

La "jouisseuse", qui représente 22 % des femmes (la part la plus grande !), cherche avant tout à détendre et se faire du bien. Pour elle, le shopping est un exutoire qui lui permet de sortir de son quotidien et de prendre du temps pour elle. Un vrai moyen de relâcher la pression !

La "perfectionniste" qui repère, compare et recherche les meilleurs produits

Toujours en quête des meilleurs idées et avide de trouver les meilleurs produits aux meilleurs prix, la "perfectionniste" (20 % des femmes interrogées) a une relation au shopping proche d'un "vrai travail" : elle se prépare, repère, s'informe et fait rarement un achat sur un coup de tête. Elle optimise tout, et s’attache à tenir le budget qu’elle s’est fixée. Si elle prend du temps dans sa quête des meilleurs articles, elle considère néanmoins le shopping comme un plaisir.

La "conviviale" qui shoppe avec les copines

La "conviviale" représente 11 % des femmes interrogées par le groupe Unibail-Rodamco et considère le shopping comme un bon divertissement. Elle aime partager ce moment en famille ou avec des amies. Le shopping est pour elle avant tout une occasion de sortie et de partage.

La "geek mobile" toujours à la pointe de la technologie

Représentant 8 % des femmes, la "geek mobile" ne sort jamais sans son smartphone. Elle est constamment connectée à Internet et aime dénicher des bons plans et des nouveautés. Elle aime aussi les partager autour d'elle et ne manque pas de le faire savoir sur les réseaux sociaux.

La "casanière" préfère commander sur Internet

"La "casanière (10 % des shoppeuses en France) n'associe pas le shopping à un plaisir. Elle le perçoit comme un calvaire et n'est pas très à l'aise dans un magasin. Elle préfère largement commander sur Internet et passe le moins de temps possible dans les centres commerciaux. Le drive est le type de service qui révolutionne sa vie pratique !

"L'allergique" qui considère le shopping comme une corvée

Denier profil de l'étude,"l'allergique" n'est tout simplement pas du tout intéressée par le shopping qu'elle associe uniquement à une contrainte de renouvellement de ses affaires. Pour elle, se rendre en magasin mais aussi commander sur Internet reste une corvée et ne présente aucun intérêt.

Une typologie qui ne manquera pas d'intéresser les enseignes de distribution (et notamment les marques développées en franchise) qui, pour innover et se situer face à la concurrence, devront prendre en compte toujours plus les réalités de la clientèle et les aspirations des uns et des autres.

La rédaction vous recommande les articles suivants :
Les grandes tendances du comportement des consommateurs en France
La consommation des ménages décryptées par Pascale Hébel du Crédoc


* Aujourd’hui, ce plaisir s’obtient majoritairement sous trois conditions : le bon plan, qui constitue une étape importante du parcours shopping des Françaises (63 % déclarent « Je passe beaucoup de temps à chercher les bonnes affaires (bons de réduction, échantillons gratuits, meilleur prix… »), l’effet de surprise (60 % déclarent « J’ai encore plus besoin de me laisser surprendre, de pouvoir rêver. »), et le besoin d’être inspirée (54% déclarent « J’aime me tenir au courant des tendances, trouver des sources d’inspiration ».)


Articles similaires

Certaines franchises aident à réussir les travaux de rénovation énergétique

par HK - un mois

Faut-il se contenter de strict minimum ou au contraire envisager le logement dans son ensemble lors de travaux de rénovation énergétique ? Comment gérer le budget alloué à ces travaux et dans quelle mesure l’année de construction in...

Le pain, un aliment qui reprend ses titres de noblesse

par HK - 3 mois

Après avoir été la base de l’alimentation dans le moyen âge, le pain a connu une période moins glorieuse caractérisée par une production trop...

Evolutions dans le diagnostic immobilier.

par ST - 5 mois

Evolutions dans le diagnostic immobilier. Source Franchise Defim Le CREP, une obligation pour les bâtiments con...

Informations clés

  • Crée le: 24/11/13 10:22

Les franchises qui recrutent