Lingerie : Un écrémage qui touchera les moins professionnels

Réédition de l'interview de Jean Samper, consultant en franchise : "Tout d'abord l'activité (si elle est exercée en multimarques hors réseau de franchise) demande d'importants stocks pour satisfaire une clientèle large et des magasins spécialisés...

... Ensuite la lingerie est un des derniers métiers du prêt-à-porter non rationalisé. Les fabricants mettent la pression sur les revendeurs multi marques comme en parfumerie. Ce qui entraîne de nombreux doublons et des stocks très lourds. Enfin il existe un vieillissement des magasins de lingerie qui ont mis beaucoup de temps à analyser les goûts des consommatrices et continuent à voir la profession s'exerçant derrière un rideau.

En revanche les chaînes spécialisées ont su rationaliser l'offre et mettre en scène leurs produits. Elles travaillent sur des circuits courts grâce à l'informatique et ont profité d'un marché en explosion. Mais, en raison du nombre d'acteurs, un écrémage est inévitable, il touchera les moins professionnels. Les réseaux doivent donc respecter les 3 nerfs de la guerre : l'emplacement, la qualité du partenaire et la capacité d'intégration du processus des collections.

Le franchiseur doit mettre en place un vrai système de décision, court, afin de concurrencer les succursalistes. Le candidat de son côté doit poser au franchiseur deux questions, outre celle de la rentabilité, d'abord : que comptez-vous faire à l'avenir pour vous adapter aux évolutions du marché ? Et, quelles contraintes dois-je accepter pour bien profiter de votre système ? Ce qui implique moins de liberté pour le franchisé, il est bon qu'il en prenne conscience..."

Interview (toujours d'actualité) publiée dans Franchise Magazine N°190 Octobre - Novembre 2005


Articles similaires

Les apports en société

par DD - 4 jours

Les apports sont des biens ou des fonds que les associés mettent à la disposition de la société en vue de l'exploitation commune et en contrepartie desquels ils reçoivent des droits sociaux (parts ou actions) soumis aux aléas de la société

Devenir courtier en crédit

par DM - 13 jours

Avec un marché de l'immobilier très actif et un nombre croissant de particuliers faisant appel à un courtier, le métier a assurément de beaux jours devant lui. L'entrée en vigueur d'un nouveau cadre réglementaire en janvier 2013 a favorisé l’augme...

Régler un litige avec votre banque

par LA - 13 jours

Vous n'êtes pas d'accord avec votre banquier ? Il peut arriver qu'un différend vous oppose à votre banque comme cela pourrait se produire avec n'importe quel autre commerçant. La cause de votre mécontentement peut correspondre à un réel

Informations clés

  • Crée le: 10/05/06 02:00

Les franchises qui recrutent