L'évolution du régime micro

A l'origine on a créé le micro-BNC, puis le micro-social, désormais s'annonce le micro-social-fiscal... Repris dans la loi de modernisation de l'économie (LME) votée au début de l'été.Il s'agit de permettre au créateur d'entreprise d'anticiper le poids des charges.
Le micro-BNC est pratiquement le même aujourd'hui qu'à son origine, en 1998. Le contribuable est dispensé de souscrire une déclaration spécifique détaillant recettes et dépenses, il porte sur sa déclaration l'ensemble des revenus, le montant de ses recettes annuelles n'excédant pas 27 000 euros - c'est la condition - Son bénéfice imposable est alors déterminé par l'administration. Il bénéficie d'un abattement forfaitaire pour frais de 34 %.
Le régime micro-social instauré en mars 2007 s'applique uniquement l'année de la création et les deux années suivantes. Les cotisations sociales sont calculées à un taux uniforme, directement sur le chiffre d'affaires de chaque trimestre, les sommes prélevées ont un caractère libératoire et définitif. Le décret n'étant pas paru pour les cotisants BNC, ce régime n'a jamais pu leur être appliqué...
Aujourd'hui la LME prend le relais. D'après cette loi le régime micro-social ne sera plus limité en durée, aussi longtemps que le chiffre d'affaires sera compris dans les limites du BNC. Les cotisations, fixées à 23 %, seront établies sur les recettes du mois ou du trimestre précédent, au choix du cotisant. De même le contribuable pourra payer un impôt sur les bénéfices directement calculé en pourcentage du chiffre d'affaires, au taux de 2,2 %. Les revenus de l'année précédente ne devront pas avoir dépassé un certain seuil.
Il faudra vérifier si cette simplification considérable ne sera pas pénalisante...

Dominique Deslandes

Articles similaires

Services à la personne : les avantages accordés par la loi de finances 2017

par HK - un mois

Un communiqué de presse d’Age d’Or Expansion S.A., franchiseur du réseau Age d’Or Services, détaille les nouveautés de la loi de finances 2017 : avantage fiscal étendu pour le recours aux services à la personne, augmentation du CICE et baisse de l...

RSI, cotisations: ce qui change pour l’entrepreneur indépendant dès le 1er de l’an 2017

par Sonia Tajouri - un mois

Le fonctionnement même du RSI change. Les assurés ne vont pas forcément s'en rendre compte car il s'agit surtout d'un changement mais cela permet de clarifier en interne une organisation bien complexe. La désignation d'un responsable unique du rec...

Quelles clauses dans un contrat de franchise ?

par HK - 2 mois

La rédaction du contrat doit faire l’objet d’une grande attention afin que ses clauses soient en harmonie avec les exigences françaises et européennes en matière de concurrence. Voici ce en général les clauses d'un contrat de franchise.

Informations clés

  • Crée le: 11/09/08 02:00

Les franchises qui recrutent