Les universités et les écoles supérieures incitent les jeunes à la création d'entreprise

De plus en plus d'institutions proposent des modules pour développer l'entrepreneuriat des étudiants. Il existe différentes formes d'incitation : concours, prêts à 0 %, conseils divers… Mais aussi l'aide spécifique aux créatrices qui, semble-t-il, en ont encore bien besoin...

Ainsi l'importante Université Catholique de Lille a-t-elle mis en place un Espace Projet Initiative (EPI). L'EPI propose de stimuler l'esprit d'entreprise chez les étudiant(e)s et les jeunes diplômé(e)s. Ils sont conseillés afin de bien structurer leur projet et de rédiger un business plan qui tienne la route, puis une étude de marché et un cadre juridique adéquates afin d'obtenir le prêt d'honneur de 3 000 € leur permettant de réaliser leur projet.

Lisez aussi : Les étapes à ne pas manquer pour réussir votre business plan et La méthodologie d'une étude de marché réussie

Soutien aux jeunes entrepreneurs par des concours primés

Plusieurs concours ont également vu le jour. Le prix du Jeune Entrepreneur met notamment en place un parrainage de professionnels et un prêt à taux zéro qui peut atteindre 50 000 €.
On constate que le pourcentage de succès des entreprises ainsi créées peut avoisiner les trois quarts après trois années de création.
Pour les femmes il existe un Fonds de garantie à l'initiative des femmes (FGIF) qui soutient 70 % d'un prêt bancaire à moyen terme, dans la limite de 27 000 €. Le formulaire de demande d'aide peut être simplement téléchargé sur internet.
Les femmes ont bien besoin d'aides car les jeunes créatrices témoignent de la difficulté de discuter avec un banquier sans le « soutien d'un homme » !!! Les banquiers seraient-ils machistes ??? Elles signalent également le besoin d'échanger avec d'autres créatrices car l'énergie demandée à une femme parait encore plus importante que pour un homme… Messieurs : un petit rappel, nous sommes au XXIe siècle !
Dominique Deslandes

Articles similaires

Dossier : Être franchisé d'un jeune réseau : Est-ce un bon plan ?

par Julien Cadoret - 1 jour

Pourquoi rejoindre un réseau de franchise naissant plutôt qu'un réseau mature à priori plus rassurant ? Les jeunes réseaux exercent une attraction sur les candidats à la franchise.

4 jeunes réseaux de franchise qui recrutent

par DM - 1 jour

Les réseaux de franchise ont vu leur nombre doubler ces dix dernières années. La France, plutôt pionnière en matière de franchise, comptait en 2005 929 franchiseurs et 39 510 points de vente en franchise. En 2016, le nombre de franchiseurs a attei...

Les précautions à prendre avant d'intégrer un jeune réseau de franchise

par Julien Cadoret - 3 jours

Il se passe en moyenne 8 ans entre la création d’une enseigne et son lancement en franchise. Cette période permet au futur franchiseur de vérifier la solidité et la durabilité de son concept, de se constituer une assise financière ...

Informations clés

  • Crée le: 12/04/11 02:00

Les franchises qui recrutent