Les technologies de l'information et le commerce

En France, Internet a pénétré les domiciles privés plus rapidement que l'entreprise, modifiant les relations entre personnes et apportant des ouvertures nouvelles aux professionnels, et ce n'est qu'un début.
Suivant les lois de Moore, tous les dix-huit mois l'efficacité électronique double. L'échelle du monde informatique ne sera bientôt plus celle du micron, mais celle du nano... On passe ainsi du micro-ordinateur aux nano-technologies. Ceci permet l'augmentation de la puissance et du nombre de connexions.
L'internet d'aujourd'hui vit sur un protocole IPV4 qui permet de gérer 4 milliards d'adresses. Mais cela est insuffisant pour permettre à des pays émergents comme la Chine ou l'Inde de disposer d'adresses, les américains s'étant réservé de larges pages d'adressage. Les protocoles IPV5 puis 6 pourrait régler cette pénurie. Il faut s'attendre à une nouvelle révolution des échanges, marchands et non marchands.
Dans les années 80, la France devait relever le défi du commerce électronique, de fait elle n'a pas manqué le rendez-vous. Comme aux Etats-Unis, désormais les deux tiers environ des ménages sont équipés d'internet, mais en France il y a relativement plus d'internautes qui achètent en ligne. Il s'agit d'un French Paradox car la dépense informatique des entreprises n'est pas toujours à la hauteur du niveau d'équipement des ménages. Les jeunes sont habitués à utiliser dans leur vie personnelle une informatique colorée, conviviale et sont parfois confrontés à des systèmes beaucoup moins évolués dans leur vie professionnelle.
De même la frontière entre les échanges marchands et non-marchands, la correspondance privées, la publicité, les médias sont parfois du domaine privé ou parfois du public marchand... Tout évolue sensiblement. Ainsi le téléphone mobile devient-il une véritable télécommande tous médias. Payer pour être référencé est une démarche nettement différente de ce que pouvait être une publicité classique. Dans ce contexte la radio est un média qui résiste mieux que les journaux ou la télévision. L'incroyable succès de Google repose sur l'anticipation des attentes des internautes, ceci ne va pas forcément dans le sens de ce qu'espéraient les publicitaires.
Internet est un outil de prise de parole mais ne supprime pas pour autant les intermédiaires. Internet ouvre la voie à des combinaisons innovantes. Ainsi Ebay permet à 1,3 millions d'américains de générer plus du quart de leurs revenus. Dans ce cadre la confiance est fondamentale. On peut imaginer ici que les métiers de l'intermédiation proliféreront avec conjugaison d'initiatives prises par des acteurs capables de créer des plate-formes crédibles et celles de très nombreux opérateurs économiques qui se développeront grâce à elles.
On retrouve ici un lien avec les racines du métier de la franchise qui fédère des initiatives avec des logiques de marques et de sécurisation. L'intermédiation est au cœur de l'évolution marchande et non marchande, annonçant des échanges d'un genre nouveau.
Dominique Deslandes

Articles similaires

2016, une année forte pour le secteur de l'immobilier

par MA - 15 jours

L'année 2016 a été une année fructueuse pour l'immobilier qui a notamment enregistré une hausse de 11 % dans le secteur de la vente des logements anciens. Cette belle reprise du marché serait due à des taux d'emprunts historiquement bas et des pri...

La Silver Economy pour répondre aux besoins des Seniors

par Martine Malaterre - 19 jours

La Silver Economy se définit comme la réponse à des besoins d’une population qui vieillit. Un Français sur trois aura plus de 65 ans en 2020.

Fidéliser le client qui réclame

par Deslandes Dominique - 21 jours

Un client qui exprime son mécontentement est souvent une personne qui montre son attachement à une enseigne. Il est toujours possible d'avoir à affronter des clients insatisfaits, ce n'est pas une catastrophe, sauf si la colère augmente à votr...

Informations clés

  • Crée le: 07/09/08 02:00

Les franchises qui recrutent