Les pépinières d'entreprise peuvent à nouveau séduire les élus

De retour dans le paysage économique, les pépinières d'entreprise doivent donner l'exemple : faire preuve d'une bonne gestion et travailler en réseau.

Les pépinières d'entreprises ont vu le jour dans les années 80 pour favoriser la création d'entreprises. Un moment en perte de vitesse, elles intéressent à nouveau les élus.

Au départ la pépinière, souvent à l'initiative de collectivités locales,  se voulait accueillante pour tout projet de création, elle apportait une structure permettant l'installation de l'entreprise naissante, des services mutualisés et le conseil de spécialistes. On estimait qu'il suffisait de proposer les pépinières pour que les créateurs s'installent. Elles souffraient d'un manque de stratégie et maintenaient les acteurs dans leur isolement. De plus elles entraient dans des logiques de compétition entre elles, et avec le secteur privé. Certains élus ont subi quelques déconvenues et des pépinières ont été reconverties en bâtiment de bureaux locatifs.

Elles retrouvent du sens dans l'économie locale en devenant un argument pour lutter contre le chômage. La loi sur l'innovation de 1999 avait déjà propulsé les incubateurs publics, celle toute récente sur l'initiative économique pourrait bien accroître encore les besoins.

La tendance est au travail en réseau.  A Paris ou en région, on pense à l'échange des pratiques, à l'étude des dossiers en commun ou à la participation groupée sur des salons.

A terme les pépinières devront être certifiées, c'est une garantie de bonne utilisation des fonds publics. Des principes de bonne gestion se vérifient d'ailleurs un peu partout : locaux loués, services facturés... Le conseil reste gratuit.

Très sérieusement : A quand une franchise de pépinières ?

Dominique Deslandes



Articles similaires

Le point sur le statut de l’auto-entrepreneur

par Martine Malaterre - 17 heures

Devenue micro-entreprise depuis le 1er janvier 2016, le régime auto-entrepreneur a fait de nombreux adeptes car il permet de démarrer une ent...

"Boutique à l’essai" : une idée pour redonner vie aux boutiques de centre-ville !

par ST - un mois

C’est la ville de Noyon, dans l'Aisne, qui a lancée cette idée de "Boutique à l’essai". S’apercevant que les commerçants boudaient le centre ville de cette commune de 15 000 habitants, la ville décide de redynamiser cette zone en pr...

En savoir plus sur la déclaration d’insaisissabilité

par Martine Malaterre - un mois

La déclaration d’insaisissabilité existe depuis le 1er Aout 2003 pour les entreprises individuelles. Elle a pour objectif de de limiter l’éte...

Informations clés

  • Crée le: 06/11/06 01:00

Les franchises qui recrutent