Les partenariats s'accentuent entre les industries textiles françaises et roumaines

La Roumanie est le deuxième fournisseur d'habillement de la France. Dans ce cadre, elle représente un des partenaires privilégiés de la filière et vient de signer un protocole visant à favoriser la coopération économique, organisationnelle et pédagogique.
Les signataires ? l'UFIH et la Fédération française du prêt-à-porter féminin pour la France ; la Fédération roumaine des textiles, de l'habillement et de la maroquinerie, la Bucharest Fashion Alliance Association et la Bucharest Fashion Exchange pour la Roumanie.
L'idée de ce protocole est de renforcer les échanges de toute nature à tous les niveaux de la filière mode, de la production à la distribution en passant par la création mais aussi favoriser les accords entre établissements français et roumains.
Concrètement, cet accord devrait favoriser le renforcement des échanges commerciaux entre les entreprises des deux pays, l'organisation de manifestations conjointes. Il devrait également intensifier les échanges d'informations économiques à destination des entreprises.
Enfin, le protocole devrait soutenir la conception et la mise en œuvre d'actions de formation professionnelle comme des séminaires, des programmes de formation initiale et continue ou le montage de nouvelles structures de formation.

Articles similaires

Visitez le salon EXPOFRANQUICIA (du 20 au 22 avril)

par Julien Cadoret - 11 jours

Le Salon International de la Franchise –EXPOFRANQUICIA- est le salon réfèrent de la Franchise en Espagne. Organisé par l’Institut Férial de M...

Quels sont les freins au développement de la franchise en Algérie ?

par Sonia Tajouri - 12 jours

Comme en Tunisie ou au Maroc, la franchise existe en Algérie. De nombreuses marques internationales se développent dans le pays où une centaine de réseaux sont déjà implantés, parfois encore très modestement il est vrai. On y trouve la franchise ...

Dix tendances alimentaires émergentes en Belgique

par Franchise Be - 15 jours

Nos habitudes alimentaires évoluent de manière radicale. Sans être des ‘early adopters’, les Belges intègrent de plus en plus rapidement les nouvelles tendances du fait de la mondialisation et de la popularité des médias sociaux.

Informations clés

  • Crée le: 27/03/10 01:00

Les franchises qui recrutent