Les métiers du sport de plus en plus attrayants pour les français

Les français sont près de 5 millions à fréquenter les salles de sport, avec comme but principal de surveiller leur ligne. Pour la moitié d’entre eux, ce sont surtout les bonnes résolutions de la rentrée qui encouragent l’inscription dans une salle de sport, ce qui explique les débuts d’abonnement en Septembre et octobre. La fréquentation des salles de sport progressent de 4,5 % en moyenne, chaque année, selon l’Insee.

Vu dans ‘Capital’ de septembre/octobre 2013.

Un métier en nette progression

Pour le groupe Moving, dont le directeur général est malheureusement décédé récemment, le chiffre d’affaires en 2012 était de 60 millions d’euros. La toute première salle de sports de l’enseigne a ouvert ses portes en 1965.
 Le réseau a compté jusque 147 clubs en France sous plusieurs enseignes :
- Les clubs Moving, sont des clubs généralisés et mixtes ;
- Les clubs Garden Gym ont choisi d’exploiter la filière Bio ;
- Les clubs Lady Moving sont eux strictement réservés aux femmes ;
- Les clubs Moving Express et Fitness Park sont deux formats low-cost.

Pour le Club Med Gym, l’encadrement personnalisé à été mis en avant. Le nombre de séances de coaching aurait triplé pendant le premier semestre 2013.  Franck Hédin, le PDG du groupe déclare que le suivi personnalisé encourage le réabonnement, car souvent, il a été constaté que dans les salles de sport, 1 client sur 2 ne se réabonne pas. Le chiffre d’affaires 2012 était de 59 millions d’euros.

Pour le réseau HealthCity, le plus dur est de combattre l’habitude française qui a encore tendance à être ‘canapé-pizza’. Si à l’heure actuelle la fréquentation en fitness est de l’ordre de 6 %, l’espoir est d’atteindre 9 à 10 % de pratiquants. Pour obtenir ce résultat, l’enseigne HealthCity  propose un programme pour aider les clients à perdre 5 kilos sur 4 semaines. Ce programme cumule un menu régime avec trois séances de coaching très dirigistes. L’enseigne annonce, fin 2012, un chiffre d’affaires de l’ordre de 20 millions d’euros. L’objectif d’ouverture HealthCity est de 50 clubs dans les trois prochaines années.

Succès du low-cost ?

Il existe des salles immenses d’environ 2 000 m², équipées de matériels haut de gamme.  L’automatisation est maximale et les cours collectifs sont prodigués à travers les écrans, sans encadrement pédagogique. C’est une vraie formule libre-service en comparaison avec les salles de sport traditionnelles ou l’encadrement compte entre dix à quinze personnes. L’accès y est illimité pour un abonnement mensuel parfois inférieur à 30 euros et une ouverture entre 6 heures du matin et 23 heures, 7 jours sur 7 grâce à l'absence de personnel d'encadrement. 

Pour ouvrir une telle salle, l’apport personnel est au moins de 300 000 euros car il faut prévoir 400 000 euros d’aménagement, 400 000 euros pour le mobilier et le matériel et 200 000 euros de fonds de roulement.  Le métier serait peu confronté à des impayés puisque les clients paient leur abonnement par prélèvement mensuel.

Pour compenser ‘l’absence d'encadrement physique’, certains clients joueraient le rôle de profs. Surtout les accrocs de la ‘gonflette’ qui aiment partager leur connaissance et leurs expériences. 

Plusieurs clubs, plusieurs prix

La formule libre service à volonté est proposé à partir de 29,95 euros par mois dans certains endroits.Le low-cost  est exploité actuellement dans trois clubs HealthCity Basic implantés à Paris, Nantes et Pau pour un coût annuel de 468 euros, soit 39 euros par mois.

Le pionnier dans le domaine de la création de salles de sport low-cost a été le groupe Amazonia qui possède 138 salles en France. Le matériel est généralement récent et de bonne qualité, les machines sont automatisées et les cours sont assurés soit par des vidéos soit par des cours collectifs. L’abonnement mensuel est de 39 euros.

Le moyen de gamme tire aussi son épingle du jeu grâce à des cours collectifs bien encadrés et rythmés. Ces salles sont souvent situées en centre ville et propose un abonnement annuel pour 960 euros annuel en moyenne, suivant leur équipement (80 euros par mois). 

Le réseau Club Med Gym, offre à ses adhérents les derniers équipements, les cours les plus pointus, et en plus sauna et hammam. Les clients de ce club haut de gamme déboursent 160 euros par mois.

Autre salle de sport ‘chic : l’Usine. Ce club offre 80 cours collectifs par semaine et 4 adhérents sur 10 s’offrent des cours avec coaching personnalisé. On y retrouve souvent des personnalités et des coaches célèbres comme Lucile Woodward. L’espace y est roi puisque chaque mètre carré est prévu pour 1,2 client alors que dans les low-cost c’est 6 adhérents par m². Le coût de l’abonnement annuel est de 1 800 euros.
Vous souhaitez devenir franchisé et ce secteur vous intéresse tout particulièrement ? Découvrez les réseaux qui recrutent actuellement en France dans le secteur "franchise sport et fitness".


Articles similaires

Les matières premières du cordonnier

par Dorsaf Maamer - 22 heures

Peau animale transformée par des traitements chimiques et mécaniques et apprécié depuis toujours pour sa durabilité et son confort, le cuir e...

Une nouvelle dimension pour les animations en magasin

par Martine Malaterre - 2 jours

Séduire le consommateur via des animations magasin n’est pas nouveau et a toujours fait partie du marketing. Cependant, face aux exigences d’un client multicanal et hyper-connecté, ces opérations avaient été un peu délaissées.

Quelles innovations technologiques pour les commerces de demain ?

par Audrey Caudron - 4 jours

Le Retail’s Big Show se tient chaque année en janvier. Convention annuelle dédiée à l’univers du commerce, cet événement offre une vitrine de grande envergure à toutes les innovations et tendances technologiques du moment. Au progra...

Informations clés

  • Crée le: 28/12/13 19:49

Les franchises qui recrutent