Les franchises françaises au Brésil (2012)

Point de vue de l'expert :

Le Brésil compte plus de 90 mille franchisés sur plusieurs secteurs, le nombre de réseaux en franchise y est très élevé, c'est même le 4ème pays sur l'échelle mondiale. L'intérêt de la franchise est grandissant au Brésil, de plus en plus de franchiseurs étrangers notamment français choisissent de s'y implanter. José Schwartz, Consultant brésilien en franchise, présente dans cette vidéo les opportunités de la franchise au Brésil.
Retrouvez cette interview vidéo de José Schwartz sur acfranchise.TV réalisée en 2012 et encore plus d'interviews de José Schwartz
José Schwartz : "Nous avons environ 90% de franchiseurs brésiliens et 10% de franchiseurs étrangers. Les franchiseurs français se comptent sur le bout des doigts. Nous avons des cas de succès qui sont un témoignage important pour ceux qui veulent venir au brésil.
La franchise 5 à sec, le groupe Accor, l'Occitane en Provence sont des marques, des enseignes fort connues qui représentent très bien la franchise française au Brésil mais c'est peu, nous avons d'autres opportunités.
Je dirais qu'il y a plus d'opportunités à mon avis pour les franchiseurs qui sont sur les services parce que c'est plus facile de s'adapter. Les franchiseurs qui veulent s'installer sur le plan de fournisseurs de produits sur place.
Je crois qu'il est plus difficile pour les franchiseurs qui veulent importer des produits français au Brésil car nous avons des taux de taxes d'importation assez élevés, il y a une protection, c'est une sorte de barrière pour les marchandises importées. Je dirais que c'est plus difficile pour les franchiseurs qui sont sur les vêtements, la chaussure, la maison… Je pourrais même dire que la boulangerie, les services à la personne, les fleurs sont des services forts à développer, il n'y en a pas au Brésil et cela pourrait être de grandes opportunités pour les franchiseurs français.
Un premier conseil, c'est étudier le marché Brésilien, car le Brésil est un grand pays, il y a plusieurs régions, il faut bien cibler où nous sommes, d'autre part, il faut penser que le concept français doit être adapté aux conditions du Brésil, nous ne pouvons pas nous dire je fais comme ça en France, je vais faire comme ça au Brésil, ceci est à mon avis impossible.
D'autre part, nous avons une loi brésilienne de la franchise comme celle que vous avez en France la loi Doubin, nous devons préparer toute une documentation en franchise mais je dirais que le plus important est que le franchiseur français pense qu'il faut y aller d'abord, essayer le concept, faire une unité pilote et après développer son réseau de franchises soit lui-même comme un master franchisé ou avec un partenaire brésilien, ceci je pense est le grand concept."

Informations clés

  • Crée le: 08/03/13 11:35

Les franchises qui recrutent