Les franchises de restauration attirent toujours plus les Français

Dans un contexte où les Français disposent de moins en moins de temps pour s’alimenter, le rapport à la gastronomie s’est largement modifié ces dernières années. S’ils restent toujours attachés à leur patrimoine culinaire, et ne boudent pas les tables traditionnelles, ils se tournent de plus en plus vers les franchises de restauration rapide ou à thème. Un vrai changement dans les habitudes alimentaires.

20 % du marché de la restauration pour les réseaux de franchise

Sur le marché de la restauration, preuve d’un vrai engouement, la France comptait en 2013 pas moins de 246 réseaux (franchises de restauration rapide et de restauration à thème confondues) et 5704 franchisés pour un chiffre d affaires de 5,19 milliards d’euros. Plus de 50 ans après la création de la première chaîne de restauration Courtepaille (et ses 270 restaurant), de nombreuses enseignes ont vu le jour et su séduire la clientèle française. Celles-ci captent même près de 20 % du marché de la restauration.

Les raisons du succès des chaînes de restauration

Au-delà de la volonté de gagner du temps (la durée moyenne du déjeune s’est vue raccourcie de près de deux tiers), les Français ont adhéré à la variété de l’offre proposée par ces réseaux, l’efficacité et la rapidité du service, la qualité des établissements et la convivialité. On y vient aussi pour le rapport qualité/prix, les horaires plus larges qu’en restaurants traditionnels, les grandes capacités d’accueil et la mise en place de formules très attractives.

Concepts innovants et communication attractive

Autre modification du paysage culinaire en France : l’émergence d’enseignes de restauration boulangère - comme la franchise la Mie Câline - qui ont fait de la pause du midi l’occasion d’offrir une offre de sandwichs toujours plus innovante mais aussi de nouveaux concepts positionnés sur le secteur de l’alimentation diététique et du bien-être. A cet état des lieux, vient s’ajouter la prise de conscience de la « mal bouffe » qui a modifié quelque peu les comportements de consommateurs et obligé les enseignes a mettre en place de nouvelles stratégies tant dans la fabrication de leurs produits que dans leurs politiques de communication. Globalement, dans ce contexte, les chaines de restauration semblent avoir tiré leur épingle du jeu et ont réussi à mieux traverser la crise, compte tenu de la puissance des réseaux !

Vu dans Entreprendre

Articles similaires

2016, une année forte pour le secteur de l'immobilier

par MA - 18 jours

L'année 2016 a été une année fructueuse pour l'immobilier qui a notamment enregistré une hausse de 11 % dans le secteur de la vente des logements anciens. Cette belle reprise du marché serait due à des taux d'emprunts historiquement bas et des pri...

La Silver Economy pour répondre aux besoins des Seniors

par Martine Malaterre - 23 jours

La Silver Economy se définit comme la réponse à des besoins d’une population qui vieillit. Un Français sur trois aura plus de 65 ans en 2020.

Fidéliser le client qui réclame

par Deslandes Dominique - 25 jours

Un client qui exprime son mécontentement est souvent une personne qui montre son attachement à une enseigne. Il est toujours possible d'avoir à affronter des clients insatisfaits, ce n'est pas une catastrophe, sauf si la colère augmente à votr...

Informations clés

  • Crée le: 25/12/14 08:53

Les franchises qui recrutent