Les convenience strores pour gagner du temps

Une étude menée récemment dans 12 pays (Japon, Etats-Unis, Europe) montre que les nouveaux rythmes de vie urbaine aboutissent à une demande de plus en plus forte de commerces de proximité , notamment ceux ouverts 7 jours/7 et disposant d'horaires d'ouverture très larges.

Certaines enseignes avaient déjà tiré ce type d'enseignement en remettant à plat leur réseau de distribution. Ainsi le Japon est quadrillé par plus de 50 000 convenience store, sous l'enseigne Lawson et Seven Eleven notamment, offrant 24 heures sur 24 une très large palette de produits allant des plats préparés aux billets d'avions, en passant par des téléphones portables, les services bancaires ou la livraison de fleurs. Ces points de vente ont largement dépassé leur statut d'épicerie pour devenir "espaces services du quotidien".

Aux Etats-Unis, le numéro un mondial de la grande distribution, le groupe Wal-mart, a lui développé un réseau baptisé Neighborhood Market. Véritables petits supermarchés, les magasins sont aménagés selon une logique de rapidité avec plusieurs entrées selon les types d'achats (produits frais/marchandises générales/cosmétiques), une pharmacie drive in et un service traiteur dès l'entrée dans le magasin (25 % des repas sont pris hors domicile aux USA).

En Angleterre, la chaîne britannique Sainsburry' a ouvert un nouveau concept de magasin de centre-ville : Sainsbury's Central dont l'aménagement est organisé selon le temps moyen consacré à chaque type d'achats. La zone 1 est ainsi dédiée aux clients pressés de midi (sandwichs, salades), alors que la zone 4 est consacrée aux achats d'urgence en tous genres (rasoirs, ampoules...).

En France, la première attente des femmes en matière de commerce est la proximité. 37,9 % d'entre elles plébiscitent les petits supermarchés de quartier et 30,6 % les petits commerces proches contre seulement 17,3 % les grandes surfaces ou les hypers, et 13,3 % les centres commerciaux. Interrogées sur les facteurs qualifiant la notion de proximité le premier item choisi est "pouvoir y aller à pied". Et tous les acteurs de la distribution tentent de s'adapter à cette nouvelle donne.

Un groupe comme Casino a ainsi pris 50 % du capital de Monoprix en 2000. Afin de disposer d'un réseau bien implanté en centre ville et doté de nouveaux services. L'évolution de Monoprix est à cet égard exemplaire. Outre des horaires de fermeture tardifs (souvent 22 heures), l'enseigne a mis en place à l'intérieur de ses magasins un espace "ville facile" proposant un bouquet de services de proximité (France Télécom, Poste, services municipaux, ANPE...). On retrouve une philosophie du "one stop shopping" qui vise à proposer un maximum de services, même non marchands, à l'intérieur d'un magasin. Le groupe Carrefour quant à lui dispose de trois enseignes de petits formats de proximité (8 à huit, Shopi et Marché Plus). En 2002 il a décidé le développement de cette dernière enseigne pour atteindre 325 points de vente fin 2003. Ce nouveau dynamisme des épiceries se constate aussi dans les statistiques. Ainsi entre 1999 et 2000 les magasins de proximité (moins de 400 m2 selon la définition Insee) ont vu leurs ventes progresser de 3,8 % alors que les hypermarchés gagnaient 0,4 % sur la même période.

Après des années de déclin, le petit commerce de proximité repart et irrigue d'une façon nouvelle des territoires délaissées par les grands groupes...

Dominique Deslandes


Le conseil ac-franchise.com : voyez les fiches des enseignes suivantes dans l'annuaire de la franchise ac-franchise.com :

Spar et Vival mais aussi les enseignes du groupe des Mousquetaires

Articles similaires

2016, une année forte pour le secteur de l'immobilier

par MA - 17 jours

L'année 2016 a été une année fructueuse pour l'immobilier qui a notamment enregistré une hausse de 11 % dans le secteur de la vente des logements anciens. Cette belle reprise du marché serait due à des taux d'emprunts historiquement bas et des pri...

La Silver Economy pour répondre aux besoins des Seniors

par Martine Malaterre - 21 jours

La Silver Economy se définit comme la réponse à des besoins d’une population qui vieillit. Un Français sur trois aura plus de 65 ans en 2020.

Fidéliser le client qui réclame

par Deslandes Dominique - 23 jours

Un client qui exprime son mécontentement est souvent une personne qui montre son attachement à une enseigne. Il est toujours possible d'avoir à affronter des clients insatisfaits, ce n'est pas une catastrophe, sauf si la colère augmente à votr...

Informations clés

  • Crée le: 01/12/07 01:00

Les franchises qui recrutent