Les chômeurs créateurs ou repreneurs

La première remarque est que la volonté de se mettre à son compte peut être forte chez le demandeur d'emploi et n'est pas vécue comme un dernier recours. 59 % d'entre eux disent que leur projet était antérieur à leur situation. Cependant la création d'entreprise est vécue majoritairement comme la possibilité de créer son propre emploi (68 %), ce qui explique la taille modeste des sociétés créées en 2004 : 85 % ont un seul salarié, 13 % en ont deux, 4 % de 3 à 5 et seulement 2 % ont plus de 5 salariés. Pour le reste rien ne distingue véritablement les entreprises créées par les chômeurs des autres, ainsi le commerce et les services arrivent en tête des secteurs privilégiés.
Dominique Deslandes





Articles similaires

Avez-vous pensé au crowdfunding pour financer votre franchise ?

par Martine Malaterre - 1 jour

Le crowdfunding permet à des particuliers d’aider via des plateformes les entreprises à se financer ; ce sont des prêts à plus ou moins long terme avec intérêts à la clef. Alléchant, le système de financement participatif s’est développé de façon ...

Situation d'une société en formation

par Deslandes Dominique - 3 jours

La période de formation d'une société est celle comprise entre le moment où les associés décident de la constituer et l'immatriculation de celle-ci au registre du commerce et des sociétés. Pour l'administration fiscale, le point de départ de ce...

Comment vérifier votre projet avant d'ouvrir une franchise ?

par DVM/JS - 5 jours

Avant d'ouvrir votre franchise, vous devez vous assurer que votre projet est harmonieux avec votre personnalité tout autant sinon plus qu'avec les critères de faisabilité liés au marché ou à l'environnement professionnel. Il y a lieu de définir...

Informations clés

  • Crée le: 16/11/04 01:00

Les franchises qui recrutent