Les banques toujours actives dans le financement des entreprises avec des exigences accrues

Même si la crise est là et que les banques ont une image écornée et de plus en plus négative, il n’en reste pas moins vrai que  90% des financements des PME-ETI se font avec intervention d'un crédit bancaire (source : Chiffre de Paris Europlace publié dans son rapport du 11 mars 2014 sur le financement en dette des PME-ETI en France). 
Dans un communiqué de presse, Vincent Saada, Co-fondateur d’Access Crédits Pro spécialisé dans le courtage en financement des entreprises 1er réseau national dédié aux financements des entrepreneurs donne son avis d’expert sur la polémique toujours tenace  : d’un côté, les banques affirment qu’elles continuent de prêter aux entreprises, et de l’autre, les entreprises disent que les banques refusent de leur accorder des crédits. Quelle est la situation actuelle car s’il est vrai que les banques prêtent encore, elles le font moins facilement ?

Les démarches sont de plus en plus complexes

Quelle que soit la situation économique, les exigences des banques et des organismes étatiques comme la Banque Publique d’Investissement (BPI) sont importantes et en cas de crise les démarches se sont complexifiées. Les demandes de prêts des entreprises augmentent et les banques n’accorde plus autant de temps à l’étude des dossiers.  
Ainsi, sauf les cas simples de renouvellement de matériels et/ou petits travaux (« Moins de 50 000€ on vous répond en 48h maximum ») et qui sont traitées par un simple scoring, pour tous les autres besoins de financement des professionnels, les banques demandent de plus en plus, aux clients de les orienter eux-mêmes vers la solution la plus adaptée à leurs besoins.
 
C’est donc aux entrepreneurs de maîtriser un système bancaire complexe afin de simplifier le travail des Comités de Crédits. les entrepreneurs ne connaissant pas les règles du jeu, leur démarche pour obtenir rapidement et « normalement » des crédits des montants supérieurs à 50 000€) a peu de chance d’aboutir.

Aux entreprises de trouver la solution crédit adaptée à la place de la banque

Si la banque a en sa possession un dossier de prêt  complet et élaboré (risques et coûts engagés), elle sera plus à même de prendre une décision, favorable ou non. Et comme les procédures sont cloisonnées, dès que l’on se trompe de chemin, il faut recommencer autrement…soit par soi-même (difficile lorsqu’on est entrepreneur), soit en se faisant aider. Car chercher un financement demande depuis quelques temps une compétence à part entière ! (et cela ne risque pas aller en se simplifiant avec l’application officielle de Bâle III). Il est indispensable de trouver un expert (appui institutionnel, organisme consulaire, intermédiaire en opération de banque, etc.) qui pourra fournir les conseils et les outils permettant de construire au mieux la demande de financement de l’entreprise… simplifiant ainsi le travail procédural des banques et plus précisément des Comités de Crédit et optimisant ainsi les chances d’obtenir un financement.
Alors si vous chercher à financer votre projet n’hésitez pas à vous adresser à des professionnels courtiers Intermédiaires en Opérations de Banque et Services de Paiement. Ils connaissent les écueils à éviter et les rouages des principales banques et vous feront gagner du temps, de l’énergie dont vous aurez besoin ailleurs.



Articles similaires

Devenir courtier en crédit

par Dorsaf Maamer - 7 jours

Avec un marché de l'immobilier très actif et un nombre croissant de particuliers faisant appel à un courtier, le métier a assurément de beaux jours devant lui. L'entrée en vigueur d'un nouveau cadre réglementaire en janvier 2013 a favorisé l’augme...

Régler un litige avec votre banque

par LA - 7 jours

Vous n'êtes pas d'accord avec votre banquier ? Il peut arriver qu'un différend vous oppose à votre banque comme cela pourrait se produire avec n'importe quel autre commerçant. La cause de votre mécontentement peut correspondre à un réel

Le métier de courtier en crédit immobilier

par DM - 14 jours

Le courtier exerce l’intermédiation en vertu d’un mandat du client. Il joue donc le rôle d’intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement. Il peut exercer dans plusieurs spécialités dont le crédit immobilier, le rachat de crédits...

Informations clés

  • Crée le: 02/04/14 03:16

Les franchises qui recrutent