L'Épilation définitive, un marché réservé aux médecins en France ?

L'épilation par la lumière pulsée séduit de plus en plus de femmes grâce à son efficacité, sa technique et son prix inférieur au laser. Cependant, en France - contrairement à ses voisins européens - cette technique est réservée aux médecins esthétiques et aux dermatos. Selon Régine Ferrère, Directrice de La Confédération Nationale de L’Esthétique Parfumerie (CNEP), cette législation est injuste et nuit gravement au développement de la profession.

Les avis divergent...

Selon Régine Ferrère cette technique d'épilation ne nécessite pas de percer la peau et ne demande pas de compétences spécifiques. Toujours selon elle, les esthéticiennes qui passent plus de 563 heures de cours en CAP sur la théorie de la peau, sont en mesure de pratiquer ce genre de techniques. La syndicaliste estime qu'il s'agit uniquement d'argent et nullement d'un vrai danger.

Une technique aussi dangereuse qu’un laser ?

Son avis n'est pas partagé par tout le monde. Certains médecins estiment que la lumière pulsée serait aussi dangereuse que le laser et qu'elle exige donc certaines compétences pour évaluer la qualité de la peau ainsi que les risques de brûlures. Régine Ferrère a déposé un recours devant la Commission européenne, elle dénonce un arrêté de 1962 qui cantonne les esthéticiennes françaises à l'usage de la cire ou de la pince à épiler.

Articles similaires

Nouvelles règles pour le licenciement économique

par Martine Malaterre - 4 jours

Depuis le 1er décembre, deux nouveaux motifs économiques reconnus par la jurisprudence sont applicables dans le cadre d'un licenciement  économique: la réorganisation de l'entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité et...

La caution personnelle

par Dominique Deslandes - 6 jours

Celui qui se rend caution d'une obligation se soumet envers le créancier à satisfaire à l'obligation de rembourser, si le débiteur n'y satisfait pas lui-même. ...

Cession de réseau : quel impact sur les franchisés ?

par HK - un mois

Lorsqu’un franchisé adhère à un réseau, il ne pense souvent pas à l’éventualité du rachat de l’enseigne franchiseur par une autre entité. Il devrait pourtant, car une telle opération pourrait le concerner directement. Point de vue ...

Informations clés

  • Crée le: 09/12/14 05:27

Les franchises qui recrutent