L'épargne salariale : en essor dans les PME

Il y a quatre formules possibles, qui semblent faire des adeptes depuis la Loi Fabius de février 2001. Il s'agit d'un outil de management efficace mais aussi d'un outil de gestion puisque ces dispositifs permettent de bénéficier d'allégements fiscaux.

Vous avez donc le choix entre le plan d'épargne entreprise (PEE ou PEI si interentreprise), l'abondement, la participation ou l'intéressement. C'est, pour un dirigeant de PME,  l'occasion de bénéficier d'allégements d'impôts et charges. Le nombre de PEE/PEI a de ce fait explosé. Voici quelques avantages que l'on peut en retenir : d'abord la motivation des salariés qui sont intéressés aux performances de leur entreprise, les bonnes années profitent à tout le monde. Cela leur permet d'épargner par exemple pour un projet d'acquisition immobilière. Certains y voient plutôt une sécurité pour leur retraite.

Chaque dispositif a ses particularités. Ainsi le PEE est destiné à recevoir la participation et l'intéressement des salariés ainsi que leurs versements volontaires. Il est bloqué cinq ans. Lorsqu'il devient PEI il offre la possibilité à plusieurs entreprises de se regrouper. Le PPESV (plan partenarial d'épargne salariale volontaire) allonge le blocage des fonds sur dix ans. L'accord d'intéressement permet d'associer directement les salariés aux résultats de l'entreprise. Une enveloppe est répartie entre les salariés de façon égale en fonction de la réalisation des objectifs. Les primes peuvent être perçues ou épargnées. La participation quant à elle est obligatoire pour les entreprises de plus de 50 salariés. Il s'agit de faire profiter l'ensemble du personnel des bénéfices de la société. La formule de calcul est imposée par la loi et la somme est bloquée cinq ans.

Dominique Deslandes

Articles similaires

Dossier : Être franchisé d'un jeune réseau : Est-ce un bon plan ?

par Julien Cadoret - 4 jours

Pourquoi rejoindre un réseau de franchise naissant plutôt qu'un réseau mature à priori plus rassurant ? Les jeunes réseaux exercent une attraction sur les candidats à la franchise.

4 jeunes réseaux de franchise qui recrutent

par DM - 4 jours

Les réseaux de franchise ont vu leur nombre doubler ces dix dernières années. La France, plutôt pionnière en matière de franchise, comptait en 2005 929 franchiseurs et 39 510 points de vente en franchise. En 2016, le nombre de franchiseurs a attei...

Les précautions à prendre avant d'intégrer un jeune réseau de franchise

par Julien Cadoret - 5 jours

Il se passe en moyenne 8 ans entre la création d’une enseigne et son lancement en franchise. Cette période permet au futur franchiseur de vérifier la solidité et la durabilité de son concept, de se constituer une assise financière ...

Informations clés

  • Crée le: 27/02/04 01:00

Les franchises qui recrutent