L'emploi à domicile : vers un allègement des charges ?

Le secteur des services à la personne occupe une place stratégique en France. Avec 1.8 millions de professionnels, il assure 941 000 emplois équivalents temps plein (ETP) en 2013. Pourtant, le secteur connaît la plus forte baisse enregistrée depuis 10 ans. L’état tente de trouver de nouvelles solutions face aux difficultés rencontrées par le secteur de l’emploi à domicile. Un allègement de charges supplémentaire pour les particuliers employeurs serait une éventuelle solution pour aider le secteur à se redresser.

Suppression de la déclaration au forfait

Les ménages qui déclaraient le salaire réel de leur employé à domicile se sont vus supprimer l’abattement de 15 points sur les cotisations sociales. L’option de payer au forfait, à la place du salaire réel versé aux salariés par les particuliers employeurs, et ce quel que soit le montant de ce dernier, a également été supprimée. Ce qui fragiliserait d’avantage le secteur de l’emploi à domicile selon les opposants au projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) 2013. Selon le gouvernement, la suppression de cette option permettrait de garantir les droits des salariés qui à cause des cotisations sociales réduites, ont vu leurs droits sociaux concernés diminuer. 

Un secteur menacé ?

Le gouvernement est en train de réfléchir - selon le secrétaire d’état au budget - à la réduction de cotisations salariales. La FEPEM (Fédération des particuliers employeurs) tente quant à elle de ramener l'abattement - actuellement de 0.75€ à 2€. Une mesure assez difficile à réaliser avec la situation économique actuelle et les contraintes budgétaires auxquelles le gouvernement doit faire face. Si ce dernier ne prend pas de mesures urgentes et efficaces face à la hausse des cotisations sociales, le secteur pourrait connaître une perte massive d'emplois et le travail "au noir"  risquerait de se développer du côté des particuliers employeurs.

Articles similaires

Nouvelles règles pour le licenciement économique

par Martine Malaterre - 5 jours

Depuis le 1er décembre, deux nouveaux motifs économiques reconnus par la jurisprudence sont applicables dans le cadre d'un licenciement  économique: la réorganisation de l'entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité et...

Ne ratez pas le Salon dédié aux entrepreneurs : Business Success, Mercredi 16 novembre près de Lille!

par Dorsaf Maamer - 25 jours

Le 16 novembre aura lieu l’événement dédié aux dirigeants TPE/PME, auto-entrepreneurs, agents commerciaux, futurs franchisés... Le Business S...

Comment financer votre projet de franchise ?

par Dominique Deslandes - un mois

Se lancer en franchise rassure les banquiers mais requiert parfois un niveau d'investissement plus important. Pourquoi est-ce parfois plus ch...

Informations clés

  • Crée le: 26/06/14 08:01

Les franchises qui recrutent