Le vin fait son marketing

Le bon produit c'est celui qui se vend, et on n'hésite plus aujourd'hui à utiliser les méthodes adoptées pour les yaourts ou les eaux minérales.

Tant que les marchés étaient capables d'absorber les stocks, on ne se posait pas de questions du côté des producteurs, mais aujourd'hui, avec la concurrence des vins étrangers, il n'est plus question de produire des vins sans se demander s'il correspond à la demande.

Ainsi voit-on exploser la vente en " bag in box " et celle des vins de cépage. Un producteur  du Sud-Ouest propose deux vins " légèrement perlants ", dans une bouteille de limonade à l'ancienne qui a reçu un très bon accueil au Canada, surtout auprès des jeunes et des femmes. Malmenés par la crise, les plus volontaires n'hésitent plus à utiliser des pratiques marketing comme associer Jean-Pierre Coffe pour vanter son produit ou adopter le bouchon à vis plus pratique pour les vins de consommation courante.

Dominique Deslandes

Articles similaires

2016, une année forte pour le secteur de l'immobilier

par MA - 10 jours

L'année 2016 a été une année fructueuse pour l'immobilier qui a notamment enregistré une hausse de 11 % dans le secteur de la vente des logements anciens. Cette belle reprise du marché serait due à des taux d'emprunts historiquement bas et des pri...

La Silver Economy pour répondre aux besoins des Seniors

par Martine Malaterre - 14 jours

La Silver Economy se définit comme la réponse à des besoins d’une population qui vieillit. Un Français sur trois aura plus de 65 ans en 2020.

Fidéliser le client qui réclame

par Deslandes Dominique - 16 jours

Un client qui exprime son mécontentement est souvent une personne qui montre son attachement à une enseigne. Il est toujours possible d'avoir à affronter des clients insatisfaits, ce n'est pas une catastrophe, sauf si la colère augmente à votr...

Informations clés

  • Crée le: 20/11/04 01:00

Les franchises qui recrutent