Le secteur du prêt-à-porter fait face à une conjoncture difficile

La consommation en textile mode est en recul de plus de 4 % sur les 9 premiers mois de l'année 2009. Tous les circuits sont affectés : commerçants multimarques indépendants, grands magasins, chaines spécialisées et réseau de franchise de prêt-à-porter.
Tous ne sont pas logés à la même enseigne face à un consommateur dont le prix devient la référence lors de l'acte d'achat d'où les remises importantes accordées toute la saison. Ceci a permis de limiter les stocks mais augmente la part de sourcing en provenance d'Asie et surtout de Chine dans les collections. Mais qui dit petits prix prix dit grand import et difficultés de réapprovisionnement rapide. 

Les chaines qui annoncent des résultats positifs sont celles qui ont augmenté leurs points de ventes (Camaieu par exemple) et celles qui ont diversifié leur gamme de produits pour séduire d'autres clients. C'est le cas de la griffe de lingerie jeune Undiz d'Etam ou la marque de H&M, Collection of style, qui monte en gamme. Des opportunités comme Cyrillus  qui commence à franchiser sont aussi à saisir du fait de la rareté des points de vente, du créneau particulier, de la clientèle et de la notoriété.

Aujourd'hui les stratégies des différents acteurs du marché se recentrent sur leur savoir faire et leur notoriété. Elles cherchent à grignoter des parts de marchés chez les concurrents sans investissements colossaux. Se diversifier en gardant son concept et son image de marque, s'implanter dans des zones adaptées à sa cible, faire de la communication sur Internet, canal incontournable et fidéliser ses clients.

Articles similaires

2016, une année forte pour le secteur de l'immobilier

par MA - 11 jours

L'année 2016 a été une année fructueuse pour l'immobilier qui a notamment enregistré une hausse de 11 % dans le secteur de la vente des logements anciens. Cette belle reprise du marché serait due à des taux d'emprunts historiquement bas et des pri...

La Silver Economy pour répondre aux besoins des Seniors

par Martine Malaterre - 15 jours

La Silver Economy se définit comme la réponse à des besoins d’une population qui vieillit. Un Français sur trois aura plus de 65 ans en 2020.

Fidéliser le client qui réclame

par Deslandes Dominique - 17 jours

Un client qui exprime son mécontentement est souvent une personne qui montre son attachement à une enseigne. Il est toujours possible d'avoir à affronter des clients insatisfaits, ce n'est pas une catastrophe, sauf si la colère augmente à votr...

Informations clés

  • Crée le: 10/01/10 01:00

Les franchises qui recrutent