Le sandwich fait toujours recette et s'adapte aux nouvelles tendances

Les Français aiment bien manger même hors de la maison et ils disent vouloir s'alimenter sainement même en fast food......mais le font-ils ? Trouvent-ils ? Le fast food a eu longtemps une réputation de mal bouffe mais depuis l'apparition de nouveaux concepts il trouverait ses lettres de noblesse. Encore faut-il que que ces concepts se développent. Dans son Hors-série Avril-mai 2013 qui a inspiré notre article, le magazine Capital démontre le boom du snacking avec un indétrônable : le sandwich !

Des habitudes bien ancrées et un essor de la restauration rapide

La part de l'alimentaire diminue dans le budget des ménages et est passé de 27,3% des dépenses en 1060 à 12, 6% en 2011, les Français continuent à passer plus de temps que les autres européens soit 2H15 par jour contre 1H45 pour les Allemands et 1H25 pour les anglais.
La restauration rapide continue sa progression malgré la crise avec un des concepts de plus en plus variés : fini, le sandwich jambon-beurre des années 60 qui a fait place à une offre élargie avec des enseignes spécialisés (Mac Do évidemment qui a varié ses burgers, Subway et ses sandwiches sur mesure, ainsi que les boulangeries comme Paul ou la Mie Câline qui proposent maintenant aussi une offre snacking à base de pain).

Le sandwich reste le produit star

Le marché du sandwich en France représentait déjà en 2011 6 ,62 milliards d'euros et progresse régulièrement avec 6,62 en 2011. Le marché des box et pâtes  apparu il y a quelques années lui aussi ne cesse de gagner du terrain.  Ce snacking nouvelle génération (il permet de manger chaud car les boxes sont réchauffables au micro-ondes) est une alternative au sandwich et explose à la fois en supermarché et en restauration rapide.
Côté équilibre, les Français veillent à leur santé : entre 1960 et 2011 ,la consommation d'eau minérale et de produits laitiers a augmenté au détriment de la bière ou du pain que les Français absorbent en moins grande quantité ainsi que le boeuf. Ils continuent par contre à consommer de la volaille, des œufs et des légumes en quantité quasi égale.

Lisez aussi : Les box et les pâtes, les valeurs émergentes du snacking
A noter que les Américains ne sont pas des exemples de nutrition équilibrée et que nous sommes encore loin derrière eux concernant la consommation journalière de soda ( 0,4L pour un américain contre 0,008 pour un Français) et quant au hamburger, la consommation dans l'hexagone est cinq fois moindre qu'aux USA. L'américanisation n'a pas encore le dessus dans nos assiettes.

Vous pouvez aussi consulter notre dossier : franchise et restauration rapide

Articles similaires

Le secteur immobilier doit entamer une véritable stratégie numérique

par Sonia - 7 jours

XERFI-PRECEPTA vient de publier une étude approfondie sous le titre : « Les nouveaux enjeux numériques dans la distribution immobilière – Agences, promoteurs, sites d’annonces, etc. : mutations technologiques, nouveaux modèles d’aff...

La méfiance des acheteurs et vendeurs de voitures d’occasion profite aux franchisés

par MA - 17 jours

Le marché de la voiture d'occasion se porte parfaitement bien puisqu'il est bien plus bien plus important en volume que le marché du neuf. En 2014 par exemple, 5.3 millions de voitures d'occasion ont été vendues contre 1.8 million s...

PCH : une prestation au service du quotidien des personnes handicapées

par Audrey Caudron - 18 jours

Outil intéressant pour toute personne handicapée souhaitant faire appel aux prestations des franchises de services à la personne comme  Age d’Or Services , La prestation de compensation du handicap (PCH)  sert à financer les besoins...

Informations clés

  • Crée le: 01/07/13 02:00

Les franchises qui recrutent