Le retour des supérettes

Le phénomène est observé à Paris, après quelques années de retrait, les supérettes reviennent dans les différents quartiers.

Leur nombre a augmenté de 23 % entre 2003 et 2005 alors que le commerce de bouche continue de diminuer dans la capitale, ainsi 79 boucheries-charcuteries ont fermé.

Cela inquiète plutôt la municipalité qui craint que ces ouvertures ne nuisent aux petits commerces alentour. Les demandes d'extension seront donc refusées. Il n'est pas sûr que ce soit le bon choix car les supermarchés discount empêchent les consommateurs de sortir de Paris pour aller dans les hypers situés aux portes de Paris. Quant aux supérettes classiques, elles approtent un choix qui complète l'offre des commerçants spécialisés ce qui contribue au maintien des bouchers, charcutiers, etc...

Cela est désormais compris par les maires des petites villes et pourrait être compris à l'avenir aussi par la mairie de Paris...qui devra aussi comprendre que la vie des citoyens et que la vie commerciale ne tirent aucun profit de la politique actuellement peu convaincante en matière de circulation et de transport. Quelle est la ville qui a réussi à aider les gens en leur complquant la vie ?


DD & JS


Articles similaires

La gérance-mandat, Késaco ?

par HK - 1 jour

A mi-chemin entre l’entrepreneur totalement indépendant et le salarié tenu de respecter les consignes imposés par son employeur, le gérant-mandataire jouit d’une certaine liberté dans le cadre du contrat conclu avec son mandant. Mais surtout, il e...

Opportunités en franchise : créez votre entreprise pour moins de 50 000 euros

par HK - 5 jours

Le modèle de la franchise offre de très belles opportunités pour des porteurs de projet issus d’univers très diversifiés. Opportunités saisissables pour moins de 50 000 euros d’apport personnel pour certaines. AC Franchise vous aide dans vos re...

Ouvrir un magasin de bricolage, les opportunités en franchise !

par HK - 7 jours

Le marché du bricolage se porte très bien depuis la reprise enregistrée en 2015. Le secteur, qui génère près de 25 milliards d’euros par an, profite pleinement de l’essor du DIY.

Informations clés

  • Crée le: 02/01/06 01:00

Les franchises qui recrutent