Le régime micro-social de l'auto-entrepreneur

L'avantage est que si vous n'encaissez rien, vous ne payez rien…
Chaque trimestre  (30 avril, 31 juillet, 31 octobre, 31 janvier) ou chaque mois désormais, le micro-entrepreneur déclare son chiffre d'affaires, hors taxe puisqu'il n'est pas soumis à la TVA, réellement réalisé au cours de cette période et verse les cotisations sociales correspondantes. Il est par ailleurs dispensé d'établir une déclaration annuelle de revenus auprès du régime social des indépendants (RSI).
Le montant des cotisations sociales est calculé en appliquant au chiffre d'affaires un taux global de cotisations qui varie de 12 à 21,3 % en fonction de l'activité exercée. Pour les bénéficiaires de l''ACCRE les taux sont diminués et passent progressivement, trimestre après trimestre, du quart à la moitié puis aux trois quarts de ces taux. Si vous optez pour ce régime, vous connaitrez donc immédiatement le montant des charges sociales que vous devrez réellement payer.
La loi du 24 novembre 2009 a dispensé les auto-entrepreneurs du versement de la contribution à la formation professionnelle, qui s'ajoutait jusqu'à présent au forfait social.
Une option complémentaire est offerte pour le versement libératoire de l'impôt sur le revenu si le revenu global de référence du foyer fiscal de 2007 ne dépasse pas 25 926 euros par part de quotient familial. Quand l'option est retenue l'impôt sur le revenu est réglé en même temps que le forfait de charges sociales, en appliquant aux encaissements des taux allant de 1 à 2,2 % du chiffre d'affaires hors taxes.
Le choix du régime micro-social est effectué auprès du RSI (régime social des indépendants). L'option est valable un an. Elle est reconduite par tacite reconduction sauf dénonciation.
Dominique Deslandes

Articles similaires

Services à la personne : les avantages accordés par la loi de finances 2017

par HK - 3 mois

Un communiqué de presse d’Age d’Or Expansion S.A., franchiseur du réseau Age d’Or Services, détaille les nouveautés de la loi de finances 2017 : avantage fiscal étendu pour le recours aux services à la personne, augmentation du CICE et baisse de l...

RSI, cotisations: ce qui change pour l’entrepreneur indépendant dès le 1er de l’an 2017

par Sonia Tajouri - 3 mois

Le fonctionnement même du RSI change. Les assurés ne vont pas forcément s'en rendre compte car il s'agit surtout d'un changement mais cela permet de clarifier en interne une organisation bien complexe. La désignation d'un responsable unique du rec...

Quelles clauses dans un contrat de franchise ?

par HK - 3 mois

La rédaction du contrat doit faire l’objet d’une grande attention afin que ses clauses soient en harmonie avec les exigences françaises et européennes en matière de concurrence. Voici ce en général les clauses d'un contrat de franchise.

Informations clés

  • Crée le: 19/03/10 01:00

Les franchises qui recrutent