Le projet de Loi sur l'Entrepreneur Individuel à Responsabilité Limitée adopté

La réussite de cette mesure se jugera au nombre d'EIRL créées, selon Hervé Novelli, mais aussi à la fin de situations douloureuses pour certains entrepreneurs qui se voyaient ruinés financièrement et souvent humainement. Le secrétaire d'Etat chargé du Commerce, de l'Artisanat, des Petites et moyennes entreprises, du Tourisme, des Services et de la consommation s'est ainsi félicité de l'adoption du projet de loi sur l'entrepreneur individuel à responsabilité limitée (EIRL).

De quoi s'agit -il ?

La réforme sera opérationnelle dès le 1er janvier 2011. Il s'agit d'une réponse à la principale préoccupation des entrepreneurs en nom propre : la protection de leurs biens personnels en cas de faillite. Ceci repose sur un dispositif juridique innovant de patrimoine affecté, rompant avec la théorie de l'unicité du patrimoine. Des amendements ont précisé les cas de transmission du patrimoine affecté, clarifié les procédures de déclaration d'affectation, simplifié le dispositif de création d'EIRL et prévu la fusion des entités du groupe OSEO, l''agence publique de financement des PME.
Un site Internet doit être lancé courant mai en partenariat avec le Conseil Supérieur de l'Ordre des Expert Comptables (CSOEC). Il contiendra un outil de simulation et d'optimisation de l'EIRL et s'enrichira progressivement des réponses aux questions des entrepreneurs. Le CSOEC mettra également en place des formations à destination des experts comptables et des notaires afin de relayer l'information au plus près des entrepreneurs dès la fin de cette année.
Pour le Gouvernement, grâce à l'EIRL réformé, une nouvelle barrière à l'envie d'entreprendre disparaît et c'est aussi une injustice fiscale qui est réparée.
Dominique Deslandes

La rédaction vous conseille aussi cet article : L'EIRL, un statut qui protège les biens personnels


Articles similaires

Les apports en société

par DD - 2 jours

Les apports sont des biens ou des fonds que les associés mettent à la disposition de la société en vue de l'exploitation commune et en contrepartie desquels ils reçoivent des droits sociaux (parts ou actions) soumis aux aléas de la société

Devenir courtier en crédit

par DM - 11 jours

Avec un marché de l'immobilier très actif et un nombre croissant de particuliers faisant appel à un courtier, le métier a assurément de beaux jours devant lui. L'entrée en vigueur d'un nouveau cadre réglementaire en janvier 2013 a favorisé l’augme...

Régler un litige avec votre banque

par LA - 12 jours

Vous n'êtes pas d'accord avec votre banquier ? Il peut arriver qu'un différend vous oppose à votre banque comme cela pourrait se produire avec n'importe quel autre commerçant. La cause de votre mécontentement peut correspondre à un réel

Informations clés

  • Crée le: 20/05/10 02:00

Les franchises qui recrutent