Le prix d'une reprise

A partir de l'analyse d'une entreprise et de votre capacité financière, le prix s'établira de manière correcte.
Le bon prix est celui que le cédant est prêt à accepter. Voici une lapalissade qu'il est important de pouvoir appliquer. Le bilan montre bien sûr l'activité d'une entreprise et sa valeur. Mais deux entreprises présentant des bilans identiques ne se vendront pas nécessairement au même prix. En effet, au-delà des chiffres, il y a d'autres paramètres qui interviennent.
La valeur financière est pondérée par des éléments non financiers. Il est particulièrement difficile de chiffrer des notions qualitatives. Considérez qu'une entreprise ne doit pas consacrer plus des deux tiers de sa capacité bénéficiaire au remboursement de l'emprunt, sur une période de sept années maximum. Au final le prix finançable est constitué par l'apport du repreneur plus 4,2 fois la capacité bénéficiaire.
L'apport personnel est variable. En général il est dit qu'il doit se situer autour de 25 %. Un projet bien bouclé trouvera souvent le coup de pouce qui pourrait éventuellement lui manquer. Il existe des associations d'insertion par l'économie qui jouent le rôle d'intermédiaires entre le créateur-repreneur et le banquier. Ces organismes peuvent aussi aider le repreneur à bien évaluer la réalité de son projet. Elles demandent une rémunération de leurs services mais peuvent aussi participer au financement du projet à moindre coût. Sachant que 5 % des reprises peuvent se solder par un échec l'année suivante, il est utile de recourir à des services qui permettent d'assurer la pérennité du projet grâce à une meilleure préparation.
Dominique Deslandes

Articles similaires

Devenir courtier en crédit

par Dorsaf Maamer - 7 jours

Avec un marché de l'immobilier très actif et un nombre croissant de particuliers faisant appel à un courtier, le métier a assurément de beaux jours devant lui. L'entrée en vigueur d'un nouveau cadre réglementaire en janvier 2013 a favorisé l’augme...

Régler un litige avec votre banque

par LA - 8 jours

Vous n'êtes pas d'accord avec votre banquier ? Il peut arriver qu'un différend vous oppose à votre banque comme cela pourrait se produire avec n'importe quel autre commerçant. La cause de votre mécontentement peut correspondre à un réel

Le métier de courtier en crédit immobilier

par DM - 15 jours

Le courtier exerce l’intermédiation en vertu d’un mandat du client. Il joue donc le rôle d’intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement. Il peut exercer dans plusieurs spécialités dont le crédit immobilier, le rachat de crédits...

Informations clés

  • Crée le: 31/03/10 02:00

Les franchises qui recrutent