Le prix de la liberté ou la franchise ?

Qui n’a jamais rêvé de se lancer à son propre compte ? Face à la crise qui sévit, la situation salariale n’est plus à envier ! En plus de gagner en autonomie, se lancer à son compte permet de prendre son destin en main et de choisir le secteur auquel on se sent compétent. Alors entre entreprise indépendante et franchise, que faut-il choisir ? C’est le sujet d’un intéressant article du Nouvel Économiste dont nous avons extrait les idées suivantes pour en faire l'édito de la semaine dans la rubrique "Notre opinion".

La franchise ne cesse de séduire !

La franchise est réputée pour le côté « sécurité » qu’elle apporte. En effet, le franchisé profite de l’expérience d’un réseau et d’un concept qui a déjà fait ses preuves. En revanche, il y a une vraie restriction des libertés. Même s’il est chef d’entreprise et juridiquement indépendant,    il est tenu de respecter certaines « consignes » du réseau.

Et malgré la crise qui touche la franchise également, ce modèle économique n’a jamais autant séduit les candidats franchisés et des réseaux franchiseurs. Les Français sont très séduits par la franchise qui offre de vraies opportunités de s’épanouir au travail. Le plus souvent, ces nouveaux franchisés débarquent d’ailleurs, et se convertissent  dans un secteur où ils n'ont aucune expérience professionnelle, mais dans lequel ils ont toujours rêvé de travailler. Cette option est tout à fait possible (chose qui ne le serait pas dans le cas d’une entreprise isolée), car pour un franchiseur, le fait que le candidat ne vienne pas du métier n'est pas forcément un frein

Consultez aussi cet article : La franchise : Avantages et contraintes

Aucune expérience du métier visé pour devenir franchisé

La majorité des enseignes n’exige pas d’expériences professionnelles du même métier, mais pour certains l’expérience est un vrai plus. Pour des chaines de restauration, par exemple, si le franchisé n’y connait pas grand-chose, il est important que le directeur d’exploitation prouve d’une expérience intéressante.

Pour d’autres secteurs, certaines qualités sont requises voire indispensables. Il existe deux grands types de franchise : les métiers du commerce et les métiers de services. Et chacun d'eux demande des profils bien différents. 

La volonté d’entreprendre

Mais quel que soit le réseau, la qualité première d'un franchisé est la capacité à entreprendre. Qu’il lance son entreprise indépendante, ou qu’il rejoigne un réseau, il est avant tout, chef d'entreprise. Ainsi, il devra être en mesure de prendre des risques, et de savoir gérer une entreprise au quotidien. 

Mais il ne faut pas penser que le franchisé se lance seul sans l’appui de ses proches. C’est d’ailleurs une grosse erreur de se lancer en franchise sans l’accord de sa famille proche. Car cette aventure aura des répercussions importantes sur la vie privée sans oublier qu’il est important de se sentir épaulé.

Alors que choisir ?

Toute personne qui décide de faire le grand saut doit se poser une question « dois-je choisir le statut d'indépendant ou le statut de franchisé? ». il n’est jamais évident d’y répondre sans avoir bien analysé la situation et son profil. Faire le choix de ne pas rejoindre une franchise signifie que vous ne devrez compter sur personne. Vous êtes seul à bord et vous ne pouvez-vous reposer sur un savoir-faire reconnu. Si vous optez pour la franchise, il lui faudra trouver un réseau qui correspond à vos valeurs.  La franchise va donc d'abord éclairer le futur partenaire sur lui-même, l'aider à transformer son rêve en réalité. Le franchiseur profite, en général d’une grande expérience aussi bien en succès qu’en échec qu’il sera très important d’écouter

Se lancer dans une franchise coûte plus cher mais sécurise.

La franchise est réputée pour être plus chère qu’une entreprise isolée. Néanmoins elle  sera plutôt sécurisée par la présence d'un franchiseur aux côtés. Sans oublier que les banques sont plus amenées à prêter dans le cas d’un réseau de franchise qui profite d’un savoir-faire reconnu. Sans oublier, que cet investissement de départ est vite rentabilisé. Rappelons que le coût de la franchise comprend l’accompagnement qui permettra au franchisé de ne pas commettre les erreurs du débutant.
«  Dans un contexte où plus de 63000 entreprises ont fait faillite en France en 2013, la franchise n'est pas une assurance tous risques, mais il y a une probabilité de survie qui est deux fois plus importante », rapporte un expert cité par le Nouvel Économiste.

La rédaction vous recommande aussi cet article : Se lancer en franchise : Combien ça coûte ?

Vu dans le Nouvel Economiste


Articles similaires

Devenir franchiseur, un choix de raison

par Jean Samper - 5 jours

Voici pourquoi la Franchise est  l'une des stratégies de développement les plus recherchées par les entreprises. Dans le monde moderne ce ne ...

Pourquoi préférer un franchiseur qui fixe des régles ?

par Jean Samper - un mois

Pourquoi choisir un franchiseur qui vous fixe des obligations  plutôt qu'un franchiseur qui vous laisse libre de faire tout ce que vous voule...

Trop de franchises est-il préjudiciable au développement d'une ville?

par Jean Samper - 5 mois

Jean Samper observateur et acteur de la franchise depuis 1975 Il serait sans doute dommage qu'il y ait partout l...

Informations clés

  • Crée le: 20/06/16 06:47

Les franchises qui recrutent