Le pacte de préférence de Leclerc remis en cause

Le pacte qui verrouille la transmission des magasins est remis en cause par décision de justice en appel.
Trois jugements de la cour d'appel de Nançy mettent un frein aux modalités d'évaluation des actifs prévues par le pacte de préférence de Leclerc. Il est, selon le juge, impossible de dégager du pacte d'actionnaires les règles précises applicables en matière d'évaluation de fonds de commerce. Ce prix est tout aussi indéterminable pour les promesses unilatérales de vente signées en faveur du mouvement Leclerc. En effet jusqu'ici tout membre du mouvement qui souhaite céder son magasin doit le proposer en priorité à la coopérative ou aux parrains auxquels il est rattaché. Dans un contexte où les candidats au rachat ne manquent pas, cela pourrait donc faciliter les reventes...


Articles similaires

Nouvelles règles pour le licenciement économique

par Martine Malaterre - 2 jours

Depuis le 1er décembre, deux nouveaux motifs économiques reconnus par la jurisprudence sont applicables dans le cadre d'un licenciement  économique: la réorganisation de l'entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité et...

La caution personnelle

par Dominique Deslandes - 4 jours

Celui qui se rend caution d'une obligation se soumet envers le créancier à satisfaire à l'obligation de rembourser, si le débiteur n'y satisfait pas lui-même. ...

Cession de réseau : quel impact sur les franchisés ?

par HK - un mois

Lorsqu’un franchisé adhère à un réseau, il ne pense souvent pas à l’éventualité du rachat de l’enseigne franchiseur par une autre entité. Il devrait pourtant, car une telle opération pourrait le concerner directement. Point de vue ...

Informations clés

  • Crée le: 24/02/05 01:00

Les franchises qui recrutent