Le nesting ? Nouvelle ère du bien vivre chez soi

La maison occupe une place centrale dans la vie des français, mais à la différence du cocooning des années 80, il s'agit ici d'une maison ouverte, d'un nouvel art de vivre...

Le nesting ce n'est pas la révolution, juste une évolution, on est aujourd'hui dans la valorisation de l'habitat, lieu de vie, et la recherche du bien être intérieur. Nesting vient du verbe anglais qui signifie " nicher " et se caractérise par une maison devenue un nid ouvert aux amis. Dans les années 80, le cocooning avait pointé le phénomène de repli sur soi des habitants des grandes villes. Dans un contexte urbain devenu angoissant, avec l'insécurité économique grandissante, le domicile était devenu un cocon protecteur qu'on essayait de rendre le plus confortable possible. Il apportait la réponse à un réflexe de peur.

Aujourd'hui la maison redevient ce qu'elle a toujours été : une sorte de port d'attache, un repère. Hors de chez eux les français ont l'impression d'être dans un monde de lutte perpétuelle. Ainsi certaines femmes assimilent le maquillage davantage à une armure protectrice qu'à un élément de séduction. L'intérieur permet un certain ressourcement, où le temps est mis au service des loisirs, des activités culturelles, du corps et du partage. La maison redevient un lieu d'accueil, un havre de paix pour les amis et la famille. La convivialité et les arts de la table, une étude réalisée par le Credoc, confirme que neuf français sur dix aiment recevoir chez eux. La maison s'ouvre également grâce aux nouvelles technologies : internet connecte la maison au monde. La maison ouverte se veut aussi personnalisée, singulière.

Le foyer devient un lieu privilégié de singularisation de l'individu. Il s'agit d'avoir une maison qui nous ressemble. Alors que la consommation est devenue une consommation de masse, d'uniformité mondiale, l'individu se veut unique. La maison est un champ d'expression merveilleux. Les français ont aujourd'hui davantage de temps pour s'y consacrer : grâce à l'allongement de la vie, les 35 heures ou la préretraite. Les enseignes de bricolage en sont les premières bénéficiaires, mais aussi celles de loisirs créatifs ou de décoration. La maison permet l'expression d'une véritable créativité personnelle.

Chaque pièce a sa particularité : la cuisine est fonctionnelle, on peut la décorer pour y recevoir sans complexes ses invités. La chambre s'ouvre en accueillant l'ordinateur, la salle de bains s'agrandit et se transforme en lieu où l'on peut s'occuper de son corps : 38,7 % des hommes consacrent désormais du temps à se chouchouter et 75,8 % des femmes pensent qu'être belle c'est s'accorder du temps.

La bonne santé et la croissance d'enseignes concernées l'attestent. Il reste les femmes plutôt âgées plutôt aisées qui pratiquent le nesting avec encore plus d'assiduité. Cette tendance a de beaux jours devant elle, la confiance en l'avenir étant encore incertaine, la maison offre la sécurité, le plaisir immédiat...

Vu dans LSA (rediffusion suite aux questions des internautes sur ce sujet)

Articles similaires

Maroc : le royaume du low cost chic

par HK - 3 jours

Tati, Kiabi, LC Waikiki, nombreuses sont les marques dites low cost qui déploient leur réseau de franchise au Maroc. Un déploiement souvent ...

Restauration rapide : le défi de la qualité

par HK - 5 jours

La franchise de hamburgers, Five Guys, celle de burrito, Chipotle, de plus en plus d’enseignes de restauration rapide connues pour la qualité...

Les enseignes high tech en tête de l’omnicanal

par MM - 7 jours

Les leaders de la distribution de produits techniques et culturels ont très tôt pris conscience que pour faire face aux purs players du web i...

Informations clés

  • Crée le: 20/05/06 02:00

Les franchises qui recrutent