Le microcrédit

Une solution pour ceux qui n'auraient pas assez d'argent pour s'installer à leur compte : né il y a trente ans, le microcrédit est aujourd'hui complété par des services intéressants pour le créateur.

Des centaines de milliers de français, chômeurs ou Rmistes, ne peuvent offrir de garantie financière à leur banquier. Le microcrédit vise à leur accorder des petits prêts pour développer une activité économique et créer leur emploi. Porté par plusieurs associations telles que l'Adie -association pour le droit à l'initiative économique- ou Planet Finance, le microcrédit est une solution qui fait partie de la microfinance.

Il y a cependant lieu de faire la distinction entre les deux systèmes. La microfinance prend également de l'ampleur et inclut une gamme élargie de services, de l'assurance à l'épargne. Ainsi la microassurance protège les plus vulnérables contre les catastrophes naturelles ou les crises économiques.

Le développement des petites entreprises représente en France une piste intéressante de création d'emplois. Un chômeur coûte entre 12 000 et 18 000 € par an à la collectivité, or un prêt moyen est de 2 800 € remboursable sur deux ans. De plus un emprunteur sur cinq crée plusieurs emplois...

Pour accompagner véritablement l'emprunteur, il est important non seulement de mettre de l'argent à sa disposition mais aussi de répondre à de nombreuses questions telles que les démarches administratives à effectuer, le développement commercial ou la gestion de sa future entreprise.

A l'Adie on apporte aussi ce soutien et on constate que deux tiers des entreprises ainsi accompagnées passent désormais le cap des deux ans...

Dominique Deslandes

Articles similaires

Le point sur le statut de l’auto-entrepreneur

par Martine Malaterre - 4 heures

Devenue micro-entreprise depuis le 1er janvier 2016, le régime auto-entrepreneur a fait de nombreux adeptes car il permet de démarrer une ent...

"Boutique à l’essai" : une idée pour redonner vie aux boutiques de centre-ville !

par ST - un mois

C’est la ville de Noyon, dans l'Aisne, qui a lancée cette idée de "Boutique à l’essai". S’apercevant que les commerçants boudaient le centre ville de cette commune de 15 000 habitants, la ville décide de redynamiser cette zone en pr...

En savoir plus sur la déclaration d’insaisissabilité

par Martine Malaterre - un mois

La déclaration d’insaisissabilité existe depuis le 1er Aout 2003 pour les entreprises individuelles. Elle a pour objectif de de limiter l’éte...

Informations clés

  • Crée le: 03/02/08 01:00

Les franchises qui recrutent