Le marché des compléments alimentaires en pleine mutation

Entre 1997 et 2007, le marché des compléments alimentaires en France a affiché une progression à 2 chiffres. Il connaît depuis 2008 un recul lié à la crise, ces produits n'étant pas prioritaires pour les consommateurs. Les 3 grandes familles (vitamines et minéraux, phytothérapie et produits minceur) ont été touchés de façon différentes. Ce sont les produits minceurs qui régressent le plus tandis que la phytothérapie progresse.
Il s'articule en 3 circuits de distribution principaux : les pharmacies (plus de 50% de part de marché), les magasins spécialisés, la vente à distance et les grandes surfaces.

Sur ce créneau de la nutrition et de la santé, 3 grands groupes se partagent le gâteau à 85% :

Juvamine Laboratoires, Léa Nature et laboratoires Vitarmonyl.
Le créneau offre un potentiel important. Le français consomme trois fois moins de ces produits que dans l'Europe du Nord. Il faut cependant une vraie stratégie d'innovation de la part des industriels pour convaincre les consommateurs : rééquilibrer l'offre (les produits minceurs étaient très présents) et communiquer les promesses de ces produits. Dans les GMS, la communication passe par une meilleure visibilité des différentes familles et une caution scientifique. Les grandes marques investissent en termes de marketing et de publicité en PLV mais aussi dans les magazines spécialisés surtout féminins.
Les magasins spécialisés comme la franchise NATURHOUSE apportent en plus un conseil de professionnels sur ce segment où le client a du mal à choisir. Le vieillissement de la population, le besoin de palier les carences liées à l'alimentation incitent de plus en plus à passer la porte d'un spécialiste. La franchise NATURHOUSE, spécialisée dans la nutrition et la diététique compte 1 800 centres de nutrition dans le monde. Elle a une expérience de plus de 15 ans et distribue ses produits exclusifs élaborés dans ses laboratoires.
Le marché est ouvert et chaque acteur a sa carte à jouer mais fort est de constater que le consommateur devient méfiant face à des mises en garde des médias parfois contradictoires. Se tourner vers des enseignes qui ont pignon est une garantie de recevoir des conseils sérieux et d'acheter des produits contrôlés.

Consultez notre rubrique "actualité marketing" pour d'autres articles

Articles similaires

Définir ma zone de chalandise

par Dominique Deslandes - 2 jours

Vous devrez vous intéresser à la zone géographique qui sera impactée par l'ouverture de votre point de vente. Certains critères sont à vérif...

Les matières premières du cordonnier

par Dorsaf Maamer - 3 jours

Peau animale transformée par des traitements chimiques et mécaniques et apprécié depuis toujours pour sa durabilité et son confort, le cuir e...

Une nouvelle dimension pour les animations en magasin

par Martine Malaterre - 4 jours

Séduire le consommateur via des animations magasin n’est pas nouveau et a toujours fait partie du marketing. Cependant, face aux exigences d’un client multicanal et hyper-connecté, ces opérations avaient été un peu délaissées.

Informations clés

  • Crée le: 19/03/11 01:00

Les franchises qui recrutent