L'e-mailing au secours du marketing direct

e-mail et sms ont tendance à prendre le pas sur prospectus, tracts et catalogues qui font figure de mauvais élèves.

L'année 2004 a marqué le tournant, si les tracts ont perdu du terrain, le trafic de catalogues (plus de 350 grammes) a également baissé. En revanche les dépenses en mailings sont en augmentation de 3,4 %. Mais c'est le web qui a vu ses recettes publicitaires s'envoler et la croissance du SMS est écrasante : + 57,3% entre 2002 et 2003, en attendant les résultats de 2004... Puisqu'on évoque les 12 milliards de SMS émis, soit 24 envois par mois.

Notons que le mailing classique a toujours une bonne rentabilité, il occupe encore et de loin la première place. La tendance pourrait néanmoins continuer à s'inverser. Ainsi l'enseigne Fnac Eveil & Jeux qui recrutait jusque là grâce à des mailings postaux ciblés, a complété son dispositif par des campagnes d'acquisition par e-mails proposant offres et réductions aux temps forts de l'année. Les résultats ont été probants avec plus de 10 % de commandes générées chaque mois.

Du côté de la téléphonie mobile, on observe une croissance très forte du SMS depuis cinq ans, avec un taux de pénétration de plus de 80 % chez les moins de 25 ans. Les marques de grande consommation et les grandes enseignes s'y sont mises.

Mais une campagne SMS coûte encore deux fois plus cher qu'une campagne e-mail. Pixmania de son côté a lancé la première campagne MMS offrant 10 % de réduction sur un lecteur MP3.

Dominique Deslandes

Articles similaires

Définir ma zone de chalandise

par Dominique Deslandes - 21 heures

Vous devrez vous intéresser à la zone géographique qui sera impactée par l'ouverture de votre point de vente. Certains critères sont à vérif...

Les matières premières du cordonnier

par Dorsaf Maamer - 2 jours

Peau animale transformée par des traitements chimiques et mécaniques et apprécié depuis toujours pour sa durabilité et son confort, le cuir e...

Une nouvelle dimension pour les animations en magasin

par Martine Malaterre - 3 jours

Séduire le consommateur via des animations magasin n’est pas nouveau et a toujours fait partie du marketing. Cependant, face aux exigences d’un client multicanal et hyper-connecté, ces opérations avaient été un peu délaissées.

Informations clés

  • Crée le: 31/05/05 02:00

Les franchises qui recrutent