Le hard discount : la qualité sélectionnée

Pour le client, les courses sont simplifiées, rapides et les prix bas ne semblent plus faire obstacle à la qualité. Comment la distribution traditionnelle peut-elle réagir ?

La progression du hard discount en franchise continue inexorablement que ce soit dans l'alimentaire ou dans les franchises non alimentaires, voire même du côté des voyagistes pratiquant eux aussi les prix bas.


Le prix n'est pas toujours le premier élément d'attraction, il faut penser qualité

Aujourd'hui les entreprises de hard discount veulent respecter d'abord la qualité des produits avec une offre resserrée, restreinte même parfois, à l'exemple d'Aldi en Allemagne ou Liddl qui se développe également au sud de ce pays.

Le client cherche la qualité mais il fait davantage confiance aux produits sélectionnés par le hard discounter grâce en particulier aux associations de consommateurs qui font des tests où la position des produits est souvent bonne. On constate que les super et hyper marchés veulent réagir en allant vers la baisse des prix, ce n'est pas forcément sur ce critère qu'ils doivent se battre. Lorsque vous travaillez avec 2 000 références, les pratiques commerciales sont différentes car, si l'offre est élargie, le client est encore moins prêt à acheter un produit de basse qualité. Ici on prend le temps de faire son choix alors que dans un magasin de proximité tel que ceux du hard-discount, on fait ses courses rapidement, on cherche les produits dont on a besoin sans réfléchir, très vite, en supposant que la qualité est là.

Dominique Deslandes

Articles similaires

2016, une année forte pour le secteur de l'immobilier

par MA - 17 jours

L'année 2016 a été une année fructueuse pour l'immobilier qui a notamment enregistré une hausse de 11 % dans le secteur de la vente des logements anciens. Cette belle reprise du marché serait due à des taux d'emprunts historiquement bas et des pri...

La Silver Economy pour répondre aux besoins des Seniors

par Martine Malaterre - 21 jours

La Silver Economy se définit comme la réponse à des besoins d’une population qui vieillit. Un Français sur trois aura plus de 65 ans en 2020.

Fidéliser le client qui réclame

par Deslandes Dominique - 23 jours

Un client qui exprime son mécontentement est souvent une personne qui montre son attachement à une enseigne. Il est toujours possible d'avoir à affronter des clients insatisfaits, ce n'est pas une catastrophe, sauf si la colère augmente à votr...

Informations clés

  • Crée le: 07/06/11 02:00

Les franchises qui recrutent