Le DIF est en application

Il s'agit du Droit Individuel à la Formation : 20 heures par an pour tous les salariés, mais la loi de François Fillon apparaît aujourd'hui assez floue.

Les responsables formation voient arriver des demandes multiples de stages de toutes les sortes et sur tous les thèmes. En effet depuis le 1er janvier 2006, chaque salarié bénéficie du DIF qui risque de devenir le cauchemar des Directions des Ressources Humaines.

La loi indique que si le salarié prend ses 20 heures de formation en dehors de son temps de travail, l'employeur doit lui verser 50 % de son salaire net pendant toute la durée du stage. Si une année, il n'utilise pas son droit, il peut le garder et stocker ainsi ses heures de formation sur un compte d'épargne plafonné à 120 h.

La nouveauté est que l'on est revenu à une disposition d'origine... Tous les types de stages, même s'ils n'ont rien à voir avec le travail, peuvent entrer dans le cadre de ce droit. Jusqu'ici les employeurs n'étaient contraints que de consacrer 1,5 % de leur masse salariale à la formation. Ils sélectionnaient les formations et le personnel qui devait en bénéficier.

Cette loi semble contenir quelques incohérences. Ainsi bien que le DIF soit un droit, rien n'interdit à l'employeur de rejeter les demandes qui leur sont faites, sans justification et autant de fois qu'ils le souhaitent... Cela n'est pas pour assurer la paix sociale dans l'entreprise... Par ailleurs les modalités pratiques sont un peu floues.

De plus on n'a sans doute pas pensé aux difficultés budgétaires que cela représente pour l'entreprise. Actuellement 37 % des salariés bénéficient d'une formation chaque année, en moyenne pour une trentaine d'heures. Il paraît difficile de passer directement à 100 % pour un volume de 20 heures...

Dominique Deslandes

Articles similaires

Nouvelles règles pour le licenciement économique

par Martine Malaterre - 14 heures

Depuis le 1er décembre, deux nouveaux motifs économiques reconnus par la jurisprudence sont applicables dans le cadre d'un licenciement  économique: la réorganisation de l'entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité et...

La caution personnelle

par Dominique Deslandes - 3 jours

Celui qui se rend caution d'une obligation se soumet envers le créancier à satisfaire à l'obligation de rembourser, si le débiteur n'y satisfait pas lui-même. ...

Cession de réseau : quel impact sur les franchisés ?

par HK - un mois

Lorsqu’un franchisé adhère à un réseau, il ne pense souvent pas à l’éventualité du rachat de l’enseigne franchiseur par une autre entité. Il devrait pourtant, car une telle opération pourrait le concerner directement. Point de vue ...

Informations clés

  • Crée le: 07/09/07 02:00

Les franchises qui recrutent