Le consommateur dépense moins pour ses vêtements

Le consommateur dépense moins pour ses vêtements. Il n'achète pas moins de pièces mais les paye moins cher.

Les discounters spécialisés y gagnent et font grimper leurs ventes comme Fabio Lucci, repreneur de Tati ou Babou mais aussi les chaînes de magasin de détail qui adaptent leurs prix.

La chasse aux petits prix

Enfin, le textile à bas prix réussit aussi aux GSS comme Kiabi, Gémo ou H&M qui ont compris que le consommateur recherchait avant tout à dépenser le moins possible.

Les deux périodes de soldes de l'année montrent bien l'étendue du phénomène. Certains consommateurs attendent réellement les soldes pour acheter : un tiers achète plus de la moitié de leurs vêtements en soldes.

Les économies concernent surtout les habits pour les enfants. C'est pourquoi ce sont surtout les familles qui adoptent ce comportement de chasse aux prix bas.

La raison tient-elle à la morosité économique ou à la montée des importations chinoises qui font baisser les prix ou aux deux ?

Nous vous encourageons à étudier des enseignes qui font des prix bas toute l'année comme Kiabi et les Aubaines de la Redoute.

Cependant, il reste une clientèle prête à dépenser plus et qui recherche la qualité et non le prix. Celle-là se compose certes de cadres supérieurs et de seniors qui font leurs achats en grands magasins et dans les boutiques des centres-villes mais eux aussi achètent des promos, des soldes, des affaires. Il ne faut pas oublier qu'une partie des acheteurs des boutiques haut de gamme sont des consommateurs au pouvoir d'achat mesuré qui se paient une pièce de marque qu'ils portent avec des pièces achetées à vil prix.

Le secteur de la mode vous intéresse ? Vous pouvez vous mettre à votre compte dans le secteur "Mode pour femme", "mode pour homme" ou "mode pour enfant"

Articles similaires

Les courtiers en crédit immobilier gagnent des parts de marché

par MA - 12 jours

On a constaté que la part de marché des courtiers a doublé en 10 ans et ils comptent, par ailleurs, en posséder la moitié d'ici à 10 ans. Philippe Taboret, président de l'Apic, interviewé par CBanque, revient sur l'état actuel du marché et les amb...

Le bio français en progression

par Hk - 13 jours

Le bio a le vent en poupe. De plus en plus de consommateurs se tournent vers les produits bio, de saison et locaux. Les chiffres de l’Agence Bio le confirment : le secteur a enregistré une hausse de 14,7% en 2015 par rapport à l’exercice précéde...

Innovation en magasin : Américains vs Européens, quelles différences ?

par HK - 24 jours

En Europe comme aux Etats-Unis, les magasins innovent afin d’offrir à leurs visiteurs une expérience client améliorée. Caisses automatiques, Wifi gratuit, Click & Collect, réalité virtuelle… le fournisseur de terrains et solutions d'enquêtes en li...

Informations clés

  • Crée le: 03/01/06 01:00

Les franchises qui recrutent