Le concept de food-truck arrive à Agen

Après avoir conquis les Etats-Unis et les centres urbains européens, le concept de food-truck arrive à Agen. Le conseil municipal de la préfecture du Lot-et-Garonne vient en effet d’autoriser l’installation du premier « camion-cuisine » de ce genre dans cette ville reconnue pour son agriculture biologique et son élevage des « canards gras ». Ce qui n’est bien entendu pas sans poser de questions notamment sur la concurrence avec les établissements traditionnels…

Un an pour expérimenter ce nouveau concept

Agen, préfecture du Lot-et-Garonne, premier département français pour les cultures du pruneau et de la fraise et reconnu pour son agriculture biologique et ses élevages des « canards gras », accueille désormais un food-truck pour une expérimentation d’un an au sein de son port fluvial. Ce concept de restauration importé des Etats-Unis a d’abord régalé les grands centres urbains, à tel point que l’on n’en compte pas moins de 110 à travers toute la France actuellement. Cuisine chinoise, mexicaine, française, à chacun son positionnement, mais l’idée pour tous est de proposer une alternative gastronomiques aux baraques à frites ou à pizza, tout gardant une certaine souplesse et une accessibilité que ne peuvent proposer les restaurants traditionnels.

Une bonne idée pour les pauses du midi

Comment se nourrir sainement, moins cher et plus rapidement que dans des restaurants traditionnels, les fast-foods ou les baraques à frites ? C’est toute l’ambition des food-truck, dont le concept a déjà séduit les Etats-Unis et les métropoles européennes. Une bonne idée pour tous ceux qui veulent manger sur le pouce une cuisine de qualité sans avoir à se déplacer puisque les food-truck se garent souvent dans des endroits stratégiques à proximité d’une clientèle qui a peu de temps à consacrer à son déjeuner pendant la pause du midi de sa journée de travail, comme c’est le cas dans le port fluvial d’Agen.

Des questions en termes de concurrence avec les restaurants traditionnels

Cette nouvelle restauration nomade, comme préfèrent l’appeler les plus francophones, n’est pourtant pas sans poser quelques questions. D’abord en termes d’hygiène, où bien entendu les règles doivent être les mêmes que pour toute entreprise de restauration. Ensuite en termes de concurrence avec les restaurants traditionnels, qui eux payent des charges sur leur installation immobilière. Pour cette expérimentation, le conseil municipal d’Agen a décidé le versement de la part de l’entrepreneur du food truck d'une redevance mensuelle de 20 € le m2.

Si ce nouveau concept vous intéresse, ne manquez pas notre article sur les 5 conseils pour lancer son food truck.
Et, Si le secteur vous intéresse, retrouvez notre article sur le marché de la restauration rapide et découvrez également les franchises de restauration rapide qui recrutent !


Articles similaires

Définir ma zone de chalandise

par Dominique Deslandes - 6 jours

Vous devrez vous intéresser à la zone géographique qui sera impactée par l'ouverture de votre point de vente. Certains critères sont à vérif...

Les matières premières du cordonnier

par Dorsaf Maamer - 7 jours

Peau animale transformée par des traitements chimiques et mécaniques et apprécié depuis toujours pour sa durabilité et son confort, le cuir e...

Une nouvelle dimension pour les animations en magasin

par Martine Malaterre - 8 jours

Séduire le consommateur via des animations magasin n’est pas nouveau et a toujours fait partie du marketing. Cependant, face aux exigences d’un client multicanal et hyper-connecté, ces opérations avaient été un peu délaissées.

Informations clés

  • Crée le: 30/10/14 06:57

Les franchises qui recrutent