Le commerce dans un monde qui change

Voici qu'arrivent les nouveautés du siècle, le commerce ne peut y échapper. Les véadistes font face à une crise profonde et l'ensemble du secteur de la distribution vit une déréglementation à laquelle il faudra qu'elle s'adapte.
La loi de modernisation économique (LME) s'est intéressée à de nombreux thèmes. Elle a modifié le régime des soldes, les relations entre distributeurs et fournisseurs, revu les délais de paiement et l'installation des centres commerciaux...
Dès 2009, il est possible à tout commerçant d'instaurer deux semaines de soldes flottantes, en plus des périodes fixes qui ont été raccourcies. Les soldes reprennent du poids, 43 % des achats textiles sont effectués durant ces périodes. Les français, et surtout les familles, privilégient les promotions ou les magasins les moins chers.
Par ailleurs en 2010 les bailleurs pourront appliquer le nouvel indice de revalorisation des loyers commerciaux, mis au point par la profession à la place de l'indice de la construction. Les enseignes étrangères continuent de plus en plus à s'installer dans l'Hexagone, tandis que de nombreuses enseignes multi-marques ont fait leur apparition au printemps dernier. Aujourd'hui les chaînes spécialisées sortent d'une période extrêmement favorable, la démultiplication de points de vente identiques dans de nombreux centres villes ou centres commerciaux finit par lasser le client. Ainsi voit-on se créer de nombreuses boutiques ou des magasins plus importants reproduisant en grand le concept testé à petite échelle.
La révolution dans le monde des grands distributeurs concerne la suppression de la fameuse marge arrière pratiquée depuis de nombreuses années par Auchan, Carrefour et autres Leclerc. Mais les mêmes enseignes ont rapidement vu la faille de la LME qui leur permet d'installer de nombreux hypermarchés de moins de 1000 m2, sans autorisation d'une quelconque Commission....  Le gouvernement doit revoir sa copie, tout comme il a dû reculer sur l'ouverture des magasins le dimanche... De leurs côtés les distributeurs par la vente à distance sont au cœur de l'orage créé par l'e-commerce et mettent en place leurs plans de restructuration, d'externalisation, de filialisation ou des plans sociaux... Dans le but de réduire la masse salariale. 
La concurrence est forte sur Internet. Du côté des prestataires informatiques, on assiste à un regroupement. En effet un mariage permet de renforcer ses positions sur un segment. Ce mouvement devrait continuer.
Dominique Deslandes

Articles similaires

Les courtiers en crédit immobilier gagnent des parts de marché

par MA - 9 jours

On a constaté que la part de marché des courtiers a doublé en 10 ans et ils comptent, par ailleurs, en posséder la moitié d'ici à 10 ans. Philippe Taboret, président de l'Apic, interviewé par CBanque, revient sur l'état actuel du marché et les amb...

Le bio français en progression

par Hk - 10 jours

Le bio a le vent en poupe. De plus en plus de consommateurs se tournent vers les produits bio, de saison et locaux. Les chiffres de l’Agence Bio le confirment : le secteur a enregistré une hausse de 14,7% en 2015 par rapport à l’exercice précéde...

Innovation en magasin : Américains vs Européens, quelles différences ?

par HK - 21 jours

En Europe comme aux Etats-Unis, les magasins innovent afin d’offrir à leurs visiteurs une expérience client améliorée. Caisses automatiques, Wifi gratuit, Click & Collect, réalité virtuelle… le fournisseur de terrains et solutions d'enquêtes en li...

Informations clés

  • Crée le: 27/02/09 01:00

Les franchises qui recrutent