Le circuit court du prêt à porter revitalise les pays euroméditerranéens

L'actualisation des collections de prêt à porter –la fast fashion- est devenue une norme sur le marché de la mode féminine.
Longtemps cantonnée au bas de gamme et aux produits mode pointus, elle se développe sur tout l'habillement féminin y compris le haut de gamme et les marques (86% complètent leur collection*). Même la mode masculine suit le mouvement.
C'est ainsi que le nombre de collections est passé de 2 à 4,7 en moyenne par an*.

L'accélération du rythme des collections favorise le circuit court. Dans ce contexte, les pays du Maghreb tirent leur épingle du jeu et redeviennent compétitifs par rapport à l'Asie quand rapidité et réactivité prennent le pas sur le prix. Partenaires de longue date de la France, le Maroc et la Tunisie ont fait des progrès en terme de technologie et de logistique et sont en mesure de fabriquer rapidement. Le délai moyen de fabrication est de 3 semaines voire quelques jours si nécessaire ce que la Chine ne peut pas faire.

Les importations ont augmenté en janvier 2008 : Maroc (+11%), Tunisie (+4%), Turquie (+20%) dans un contexte de recul des importations françaises. Il faut cependant rester prudent sur ce bon démarrage de début d'année. En effet, ces importations portent sur des produits livrés en décembre. De plus, avec la libéralisation des quotas, on constate déjà une hausse spectaculaire des licences d'exportations chinoises de janvier au 15 avril 2008.

La fast fashion : une opportunité à saisir

Pour respecter la fabrication dans des délais toujours plus serrés, les pays du Maghreb doivent renforcer leurs approvisionnements en tissus et assumer plus de responsabilités dans la chaîne de fabrication. La Chine a le handicap de la distance mais investit déjà dans des pays comme l'Egypte -producteur de coton et main d'œuvre bon marché - pour créer des zones de stockages et pénétrer le marché européen.
Il faudra donc attendre encore quelques mois pour savoir si ce bon démarrage des pays méditerranéens n'est pas seulement conjoncturel dans un marché mondial non stabilisé.
(Note : Un franchiseur marocain comme Marwa est issu de ces industriels marocains qui fournissent le circuit court)



Articles similaires

Ce que vous devez savoir sur le métier de courtier

par MA et JS - 6 jours

Profil du courtier qu'il soit franchisé, salarié ou entrepreneur isolé Le courtier se charge d'analyser le besoin de son client afin de lui trouver l'offre la plus adaptée sur le marché en respectant son budget. Il devra rentrer en négociation si...

Le secteur de l’ameublement profite pleinement de la dynamique de celui de l’immobilier

par HK - 15 jours

Porté par l’excellente reprise du secteur de l’immobilier, le secteur de l’ameublement a passé une belle année 2016. La tendance se confirme pour l’année en cours avec une progression exceptionnelle pour certaines enseignes dont la franchise Archea.

La distribution de loisirs créatifs en forte progression

par HK - un mois

Une étude publiée par Xerfi et intitulée « Le marché et la distribution de loisirs créatifs - Innovations, communautés virtuelles, percée des acteurs non spécialisés : analyse et perspectives du marché à l’horizon 2018 » révèle que le secteur se p...

Informations clés

  • Crée le: 13/12/08 01:00

Les franchises qui recrutent