Le casse-tête du soldeur non adhérent d'un réseau : réapprovisionner ses stocks

Dans ce métier, pas question de parler de gamme de produits ni de ligne d'assortiment, c'est l'arrivage qui commande et le soldeur passe plus de temps à chercher la marchandise qu'à la vendre.

Aujourd'hui certaines chaînes succursalistes ont choisi de quitter l'image de la solderie classique. En effet les lots d'invendus, de déstockage ou de fins de série sont devenus insuffisants pour qui ne dispose pas de sources d'approvisionnement privilégiées au sein d'un réseau, ce qui nécessite un changement de stratégie et de chercher un nombre important de fournisseurs français ou étrangers permettent d'avoir des rayons bien remplis et une offre complète.

Trois orientations ont été choisies :
- Soit l'enseigne se tourne vers les produits des liquidations et des faillites, voire de déstockages directs des industriels,
- Soit elle se crée un fond de rayons avec une gamme de produits en marque propre,
- soit enfin elle diversifie ses sources.

Tout le secteur vit cette évolution. Dans le meuble, Le Faillitaire, leader du marché, affiche un complément de stock constitué à 45 % de collections permanentes. L'avantage du franchisé est alors de bénéficier de sources d'approvisionnement sans dilapider son temps en vaines recherches.

Dans un marché comme celui des cosmétiques, les produits proposés en solderies peuvent être encore en vente en réseaux de distribution traditionnels, ce qui amène les fabricants à vouloir contrôler eux mêmes leur surplus et à créer leur propre enseigne de détaillants pour écouler eux mêmes les grandes marques. Seul le milieu de l'édition continue a utiliser les solderies classiques car les livres se succèdent à une très forte cadence.

Enfin, depuis 2006, les Aubaines de la Redoute ont choisi de mettre à disposition d'affiliés des sources d'approvisionnement abondantes et régulières issues des invendus des catalogues. Très intéressant.

Dominique Deslandes

 
 

Articles similaires

"Boutique à l’essai" : une idée pour redonner vie aux boutiques de centre-ville !

par ST - un mois

C’est la ville de Noyon, dans l'Aisne, qui a lancée cette idée de "Boutique à l’essai". S’apercevant que les commerçants boudaient le centre ville de cette commune de 15 000 habitants, la ville décide de redynamiser cette zone en pr...

En savoir plus sur la déclaration d’insaisissabilité

par Martine Malaterre - un mois

La déclaration d’insaisissabilité existe depuis le 1er Aout 2003 pour les entreprises individuelles. Elle a pour objectif de de limiter l’éte...

Nécessaires pour créer une franchise : le plan de financement et le compte de résultat prévisionnel

par MARTINE MALATERRE - 2 mois

Quelque soit l'avancement de votre projet, vous aurez très vite à démontrer la viabilité de votre future entreprise en franchise ou en solo. Vous devrez établir le plan de financement et le compte de résultat prévisionnel prouvant l...

Informations clés

  • Crée le: 14/11/07 01:00

Les franchises qui recrutent