Le B.A. BA de l'exportation d'une franchise

Avant d'exporter son concept à l'étranger, le franchiseur doit d'abord l'avoir expérimenté sur le sol français. Il est indispensable d'avoir une expérience nationale de plusieurs années, de bénéficier d'une belle renommée, d'avoir des franchisés rentables et assez nombreux et d'avoir lui-même une bonne rentabilité afin que les candidats internationaux soient en confiance et surtout d'avoir les structures, les moyens financiers et l'expérience nécessaires pour aborder un nouveau métier, l'export.

La trésorerie du franchiseur doit être forte pour effectuer une bonne préparation et se lancer dans ce nouveau marché international. Le fonctionnement du réseau doit être à même de supporter l'accroissement d'activités lié à ce développement.

Trois choix pour exporter son concept,

Le franchiseur souhaitant développer sa franchise à l'international a le choix entre plusieurs solutions :
- La filiale est la solution la plus coûteuse car c'est le franchiseur qui prend tous les risques et assure tous les financements. Elle est intéressante pour garder le contrôle.
- La franchise directe consiste à passer des contrats directement entre le franchiseur et les franchisés de l'autre pays sans passer par une filiale ou un master franchisé.
- La master franchise peut être une solution en additionnant le savoir faire du franchiseur et la connaissance du pays du master franchisé. Le master franchisé joue le rôle du franchiseur dans son pays en respectant les règles et le concept fixés par le franchiseur.
Que ce soit une filiale ou un master franchisé il faudrait créer et exploiter plusieurs unités pilote et les rendre performantes, avant de commencer à recruter des franchisés pour développer ce nouveau territoire. 
Au démarrage de son installation dans un nouveau pays, l'enseigne devra veiller à faire valider les contrats de franchise par un juriste local. Chaque pays ayant sa propre législation.

Articles similaires

Master-franchise : le modèle marocain ?

par Hajer Kacem - 2 mois

Soutenu par les pouvoirs publics marocains et boosté par les nouvelles habitudes de consommation au royaume, le secteur de la franchise conna...

Maroc : le royaume du low cost chic

par HK - 2 mois

Tati, Kiabi, LC Waikiki, nombreuses sont les marques dites low cost qui déploient leur réseau de franchise au Maroc. Un déploiement souvent ...

Le commerce, un pilier de l’économie marocaine

par Hajer Kacem - 3 mois

Avec 290 milliards de Dirhams de chiffre d’affaires, le commerce représente 9,4% du PIB du Maroc. Conscient des enjeux du secteur et des opp...

Informations clés

  • Crée le: 24/01/14 04:43

Les franchises qui recrutent