L'avenir des soldes flottants en question

Petit rappel : depuis la loi de modernisation de l'économie (la LME), les soldes fixes de fin de saison avaient été réduits à 5 semaines pour permettre aux commerçants de pratiquer des soldes dits flottants de 2 semaines pendant la saison. Ils avaient toute latitude sur les dates.


Désaccord face au nouveau dispositif

Résultats des courses : les fédérations de commerçants qui ont été reçues par H.Novelli, secrétaire d'état au commerce et à la consommation le 14 septembre ont exprimé leur désaccord face à ce dispositif.
Selon eux, les clients ne s'y retrouvent plus entre les promotions, les spécial anniversaire, les ventes privées, leur porte monnaie eux s'y retrouvent car les soldes permettent de pratiquer des ventes à perte donc des réductions plus importantes. Les soldes flottants permettent aussi de libérer les entrepôts de stocks plus tôt ce qui est le cas des grandes chaines spécialisées.

Faut-il les supprimer comme le demande les fédérations du secteur ?
Avant de prendre toute décision, le secrétaire d'état a diligenté une enquête auprès du CREDOC et à l'IFM (institut français de la mode) pour savoir si la pratique sera reconduite ou non en fonction des résultats de cette étude.


Prenez aussi connaissance de cette article : L'avenir des soldes flottants toujours en attente de décision du gouvernement

Articles similaires

Nouvelles règles pour le licenciement économique

par Martine Malaterre - 4 jours

Depuis le 1er décembre, deux nouveaux motifs économiques reconnus par la jurisprudence sont applicables dans le cadre d'un licenciement  économique: la réorganisation de l'entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité et...

La caution personnelle

par Dominique Deslandes - 6 jours

Celui qui se rend caution d'une obligation se soumet envers le créancier à satisfaire à l'obligation de rembourser, si le débiteur n'y satisfait pas lui-même. ...

Cession de réseau : quel impact sur les franchisés ?

par HK - un mois

Lorsqu’un franchisé adhère à un réseau, il ne pense souvent pas à l’éventualité du rachat de l’enseigne franchiseur par une autre entité. Il devrait pourtant, car une telle opération pourrait le concerner directement. Point de vue ...

Informations clés

  • Crée le: 03/11/10 01:00

Les franchises qui recrutent