L'attachement des Français à leur voiture profite aux franchises automobiles

Selon une étude Ifop réalisée pour le site de vente de Voitures Aramis  parue dans un article du Figaro, 86 % des Français déclarent que posséder une voiture reste d'actualité. Malgré les hausses de carburant récurrentes, et les incitations à prendre plus les transports en commun ou co-voiturer, le Français reste individualiste et attaché à sa voiture.

Les solutions alternatives peu utilisées par les Français

Cette étude montre que, 92 % des personnes connaissant le système de l'autopartage ou la location avec option d'achat n'ont jamais ou rarement eu recours à cette solution. De même, seuls 25 % des gens ayant entendu parler du covoiturage ont recours régulièrement à ce système. Pour Autolib', le système parisien de location de voitures électriques en libre-service, cette proportion tombe à 6 % en région parisienne. Une des raisons avancées est que l'achat d'une voiture est considéré comme plus économique et plus pratique que la location longue durée.
Pour ceux qui ne connaissant pas ces services ou qui ne les ont jamais essayés, ils sont dans une grande majorité, peu enclins à les utiliser. «Ces nouveaux modèles de consommation de l'automobile n'en sont encore qu'à leurs prémices. Il existe un intérêt, mais ces systèmes ne sont pas actuellement en mesure de prendre le relais ou même de concurrencer de façon nette le fait de posséder sa voiture», explique Frédéric Michaud, directeur adjoint de l'Ifop.
L'étude confirme en outre que l'automobile est un objet qui s'est banalisé  (pour 73 % des sondés). Il est de plus en plus perçu (à 54 %) comme un outil fonctionnel de transport. Preuve de cette dominante rationnelle, le prix est le critère d'achat le plus important, devant la consommation de carburant.
52 % des personnes interrogées se disent motivés par l'achat d'une voiture de marque française. Soit une progression de 6 points par rapport à 2011. Pour les deux tiers, il s'agit notamment de protéger les emplois français et éviter les délocalisations. Sur les cinq premiers mois de l'année, les marques françaises - sans compter Dacia, la gamme low-cost de Renault - représentent toutefois moins de la moitié des immatriculations des voitures neuves, un chiffre en repli par rapport à 2011.

Les réseaux d'entretien automobile ont leur carte à jouer

Bien évidemment, après l'achat neuf ou d'occasion, les véhicules nécessitent un entretien régulier. C'est là que les réseaux de franchise automobile interviennent. En Effet, si les Français préfèrent posséder leur propre voiture, ils tiennent à la conserver le plus longtemps possible. Avec des offres claires et forfaitisées, ces réseaux franchisés ont capté et fidélisé les propriétaires de véhicules.
A côté des concessionnaires et des garagistes indépendants, les réseaux de franchise se sont développés avec des concepts spécialisés ou multi-fonctions : station multi-services (franchise BP et franchise Total), centre auto ( franchise Norauto, franchise Midas, franchise Delko, franchise Roady), lavage entretien (franchise Wash One et franchise AutoSmart).
Le maillage du territoire est très dense et offre partout des prestations classiques (vidange, pneumatique, échappement) et ont beaucoup monté en gamme avec des services supplémentaires et spécialisés comme la climatisation ou le remplacement de pare-brise.
Découvrez aussi les vidéos de ces franchises auto sur AC Franchise TV

Articles similaires

2016, une année forte pour le secteur de l'immobilier

par MA - 16 jours

L'année 2016 a été une année fructueuse pour l'immobilier qui a notamment enregistré une hausse de 11 % dans le secteur de la vente des logements anciens. Cette belle reprise du marché serait due à des taux d'emprunts historiquement bas et des pri...

La Silver Economy pour répondre aux besoins des Seniors

par Martine Malaterre - 21 jours

La Silver Economy se définit comme la réponse à des besoins d’une population qui vieillit. Un Français sur trois aura plus de 65 ans en 2020.

Fidéliser le client qui réclame

par Deslandes Dominique - 23 jours

Un client qui exprime son mécontentement est souvent une personne qui montre son attachement à une enseigne. Il est toujours possible d'avoir à affronter des clients insatisfaits, ce n'est pas une catastrophe, sauf si la colère augmente à votr...

Informations clés

  • Crée le: 19/06/12 02:00

Les franchises qui recrutent