L'assureur AXA se lance dans le prêt aux entreprises

Les banques et organismes de crédit se montrent frileux pour accorder des prêts aux entreprises et les réseaux de franchises ont besoin de crédit pour assurer leur pérennité. C'est dans ce contexte qu'en partenariat avec la Société Générale et le Crédit Agricole, Axa veut trouver un débouché pour ses liquidités en tenant compte des contraintes imposées par la réglementation Solvabilité II.
Solvabilité II est une réforme réglementaire européenne concernant les assurances. Le but est de mieux adapter les fonds propres exigés des compagnies d'assurances et de réassurance avec les risques que celles-ci encourent dans leur activité.
Axa France a donc décidé de s'associer à la Société Générale et au Crédit Agricole pour lancer cette activité». L'assureur Axa a l'intention d'y consacrer « un demi-milliard d'euros » en 2012.

Des crédits à plus ou moyen terme à hauteur de 80% portés par AXA

Il s'agira de prêts de 3 à 5 ans porté à 20% par la banque partenaire (la Société Générale ou le Crédit Agricole) et à 80% par Axa. Ce partage du risque est une forme de garantie de la qualité des dossiers, estime-t-on du côté de l'assureur.
Avec la Société Générale, les crédits accordés par Axa seront d'un montant de 30 à 100 millions d'euros. Ils concerneront des entreprises dont le chiffre d'affaires est supérieur à 250 millions d'euros et la dette brute supérieure à 150 millions.

Une nouvelle source de financement pour les projets d'immobilier commercial

Cette initiative d'Axa traduit cette nouvelle tendance très utilisée aux USA. Les banques contraintes de respecter de nouveaux ratios de solvabilité et de liquidités prévus par la réglementation Bâle III en cours de transposition en droit européen, vont devoir réduire leur activité de crédit (comme les infrastructures ou les grands projets par exemple) ou les renchérir considérablement, plaçant certaines entreprises à chercher d'autres moyens de financement.
Les Accords de Bâle III publiés le 16 décembre 2010 sont des propositions de réglementation bancaire. Elle fait partie des mesures prises pour renforcer le système financier à la suite de la crise financière de 2007.
De leur côté, les assureurs sont contraints par la nouvelle réglementation Solvabilité II de réallouer leurs actifs. L'investissement en actions devient en effet très coûteux sous le régime Solvabilité 2 (pour 100 investis, 40 doivent être mis en réserve). Axa par exemple qui détenait environ 20% d'actions dans ses actifs au début des années 2000 n'en détient plus que 4%.
Les assureurs qui engrangent les primes avant de payer les sinistres ont d'énormes volumes de liquidités à investir. En les utilisant pour accorder des crédits, ils trouvent un nouveau débouché.
Vu dans La Tribune

Articles similaires

Les apports en société

par DD - 2 jours

Les apports sont des biens ou des fonds que les associés mettent à la disposition de la société en vue de l'exploitation commune et en contrepartie desquels ils reçoivent des droits sociaux (parts ou actions) soumis aux aléas de la société

Devenir courtier en crédit

par DM - 11 jours

Avec un marché de l'immobilier très actif et un nombre croissant de particuliers faisant appel à un courtier, le métier a assurément de beaux jours devant lui. L'entrée en vigueur d'un nouveau cadre réglementaire en janvier 2013 a favorisé l’augme...

Régler un litige avec votre banque

par LA - 11 jours

Vous n'êtes pas d'accord avec votre banquier ? Il peut arriver qu'un différend vous oppose à votre banque comme cela pourrait se produire avec n'importe quel autre commerçant. La cause de votre mécontentement peut correspondre à un réel

Informations clés

  • Crée le: 09/07/12 02:00

Les franchises qui recrutent