L'assurance perte d'exploitation

Pour vous protéger d'une perte de chiffre d'affaires consécutive à un sinistre, vous devez souscrire une assurance, veillez à bien prévoir tous les éléments pour couvrir vos éventuels préjudices.
L'assurance est chère jusqu'au jour où survient un événement qui atteint votre activité… C'est bien connu. Aussi il est fortement conseillé de souscrire une assurance dommages directs et une assurance perte d'exploitation.

Bien évaluer les riques de pertes

A vous de définir ce que vous devez protéger : stock, outils de production, locaux… Puis de déterminer les risques encourus par votre entreprise selon sa localisation ou son activité : bris de machine, dommage électrique inondation, etc.
L'assurance perte d'exploitation est le relais créé pour revenir au chiffre d'affaires tel qu'il était avant le sinistre. Pour être pris en compte le facteur pouvant créer un sinistre doit être lié à un événement accidentel et non prévisible.
Cette assurance nécessite d'avoir pris au préalable la couverture des dommages matériels. Vous aurez à estimer la durée nécessaire pour le retour à une activité normale. L'assureur vous la propose au moment de la signature du contrat, vérifiez que cela convient. Pensez au délai de rachat de machines ou à la reconstitution du stock.
Calculez au plus juste la valeur à assurer en tenant compte de la marge brute du dernier exercice et de la croissance probable de votre activité. Il est important d'actualiser régulièrement le capital assuré en fonction de l'évolution de votre activité. La plupart des contrats contiennent néanmoins des clauses d'ajustement. La prime sera calculée en fonction du capital couvert bien sûr.
Dominique Deslandes

Articles similaires

Les apports en société

par DD - 4 jours

Les apports sont des biens ou des fonds que les associés mettent à la disposition de la société en vue de l'exploitation commune et en contrepartie desquels ils reçoivent des droits sociaux (parts ou actions) soumis aux aléas de la société

Devenir courtier en crédit

par DM - 13 jours

Avec un marché de l'immobilier très actif et un nombre croissant de particuliers faisant appel à un courtier, le métier a assurément de beaux jours devant lui. L'entrée en vigueur d'un nouveau cadre réglementaire en janvier 2013 a favorisé l’augme...

Régler un litige avec votre banque

par LA - 13 jours

Vous n'êtes pas d'accord avec votre banquier ? Il peut arriver qu'un différend vous oppose à votre banque comme cela pourrait se produire avec n'importe quel autre commerçant. La cause de votre mécontentement peut correspondre à un réel

Informations clés

  • Crée le: 13/10/13 02:00

Les franchises qui recrutent