L'assurance de prêt immobilier vers de nouvelles mesures ?

Pascal Beuvelet, président fondateur d’In&Fi Crédits, revient sur les conflits nés suite à la réforme de l'assurance emprunteur. Depuis juillet 2014, 12 mois à compter de sa souscription, un contrat d'assurance de prêt pouvait être résilié par les emprunteurs. Une garantie qui pouvait être refusée par la banque si cette dernière estimait que le nouveau contrat n'offre pas un niveau de garanties suffisant. Cette situation est à l'origine de nombreux conflits. La saisie du dossier par le Comité Consultatif des Sociétés Financières (CCSF), et les nombreuses discussions entre assureurs, banquiers, courtiers en crédits et associations de consommateurs ont permis de mettre en place une nouvelle configuration réglementaire.

La nouvelle configuration règlementaire

Les critères essentiels de comparaison des garanties devront obligatoirement figurer dans les contrats d’assurance emprunteur. Cela aura pour objectif d'éviter que les banques n'invoquent des défauts d’équivalence de garantie pour refuser les demandes de résiliation. A partir du 1er mai 2015, les exigences des banques en matière d’assurance de prêt immobilier devront être conformes à une liste de critères réglementés. A compter du 1er octobre 2015, chaque banque indiquera, dans une fiche standardisée, ses exigences en matière d’assurance de prêt.

A propos d'In&Fi Crédits

Fondé et présidé par Pascal Beuvelet, In&Fi Crédits conseille et accompagne les particuliers dans la recherche du meilleur crédit. Le réseau compte une centaine d'agences et occupe la 5ème place des opérateurs nationaux. Il annonce avoir traité plus de 6500 dossiers de crédit en 2013, pour une distribution globale de près d’un milliard d’euros et un chiffre d’affaires de 20 millions d’euros.

Pour en savoir plus sur ce marché, nous vous invitons à consulter notre dossier «Franchise Assurance et services financiers»

Articles similaires

Les apports en société

par Dominique Deslandes - 3 heures

Les apports sont des biens ou des fonds que les associés mettent à la disposition de la société en vue de l'exploitation commune et en contrepartie desquels ils reçoivent des droits sociaux (parts ou actions) soumis aux aléas de la société

Devenir courtier en crédit

par Dorsaf Maamer - 9 jours

Avec un marché de l'immobilier très actif et un nombre croissant de particuliers faisant appel à un courtier, le métier a assurément de beaux jours devant lui. L'entrée en vigueur d'un nouveau cadre réglementaire en janvier 2013 a favorisé l’augme...

Régler un litige avec votre banque

par LA - 9 jours

Vous n'êtes pas d'accord avec votre banquier ? Il peut arriver qu'un différend vous oppose à votre banque comme cela pourrait se produire avec n'importe quel autre commerçant. La cause de votre mécontentement peut correspondre à un réel

Informations clés

  • Crée le: 14/04/15 05:52

Les franchises qui recrutent