L'assurance chômage du bénéficiaire de CAPE

Le Contrat d'appui au projet d'entreprise (Cape) permet à un porteur de projet de tester son activité au sein d'une structure qui lui fournit un programme de préparation à la création ou reprise d'entreprise et à la gestion d'une activité économique.

L'Unedic publie une circulaire présentant les derniers textes relatifs à ce dispositif et précise, dans une note technique, la situation du bénéficiaire du Cape au regard de l'assurance chômage : circulaire Unédic n° 2007-06 du 16 avril 2007.
Il pourra, selon sa situation et dans les mêmes conditions que les autres créateurs d'entreprises, cumuler une allocation de solidarité spécifique (ASS) ou l'aide au retour à l'emploi (ARE) avec ses revenus ou demander le versement de l'aide de l'Assédic sous forme de capital. En outre, il peut mobiliser l'aide à la valorisation des acquis d'expérience et l'aide à la formation de l'Assédic.

Les contributions d'assurance chômage, à la charge de la structure accompagnatrice, sont dues à raison des rémunérations versées au cours d'un trimestre civil et doivent être acquittées dans les 15 premiers jours suivant celui-ci. La personne morale responsable de l'appui assume seule les engagements pris par le bénéficiaire à l'égard des tiers jusqu'à l'immatriculation aux différents registres légaux du bénéficiaire du CAPE dénommé le "Capé" et, après immatriculation, solidairement avec le "Capé" pour les engagements pris par ce dernier conformément aux stipulations contractuelles. Pendant cette période, le "Capé" bénéficie d'une couverture sociale et peut bénéficier, le cas échéant, du régime d'assurance chômage. Les aides de l'Etat et des collectivités publiques peuvent être mobilisées au bénéfice de l'appui et de la préparation à la création ou la reprise d'une activité économique (article L. 322-8 du code du travail).

Dominique Deslandes

Articles similaires

Principes du contrat de franchise et de l’information précontractuelle en Belgique & incidences des 3 langues du pays

par Franchise Business Club - 21 jours

deux avocats belges nous expliqueront les principes de base d’un contrat de franchise et de l’information précontractuelle en Belgique et les incidences de l’emploi des langues (français – néerlandais – allemand) sur la gestion d’un réseau de fra...

Principes du contrat et de l'information précontractuelle en France & nouvelles dispositions du Code civil

par Jean Samper - 21 jours

Me Hubert Bensoussan Le 13/9, Me Hubert Bensoussan intervient en conférence sur les principes de base d’un cont...

La Loi Doubin et le DIP pour bien choisir sa franchise

par Dorsaf Maamer - un mois

En franchise, comme dans n'importe quel autre commerce en réseau ou accord entre deux entités indépendantes, bien s'informer sur son partenai...

Informations clés

  • Crée le: 16/12/07 01:00

Les franchises qui recrutent