L’amendement sur la suppression des soldes flottants est apprécié par la FCA

Le 30 janvier 2014, la chambre des députés a adopté l’amendement du projet de loi portant sur la suppression des soldes flottants pour le commerce et l’artisanat.
Mis en place en  2008, cette période supplémentaire  a été jugé peu efficace et en compensation de sa suppression, deux semaines de rabais supplémentaires seraient rattachées à la durée des soldes traditionnelles.

Les consommateurs s’y retrouveront

Les soldes flottants avaient été mises en place  en 2008, pour redonner du pouvoir d’achat aux consommateurs et pour faire baisser les prix. Le bilan a été décevant.

Aujourd’hui, Fabrice Verdier propose la suppression de ce dispositif. Les soldes flottants entraînent une confusion pour le consommateur, entre les démarques, les déstockages, les promotions… et les effets économiques deviennent quasi inexistants.

Cette suppression devrait donc redonner un esprit festif aux soldes saisonniers, leur rendre leur caractère exceptionnel et leur permettre de garder tout leur impact dans l’univers commercial. 

Durée des soldes revue à la hausse

Le résultat de cette suppression sera le rajout d’une semaine à chaque durée des soldes saisonniers d’été et d’hiver. Les soldes traditionnels ne s’étendront plus sur cinq semaines mais ce sera six semaines consécutives qui seront prises en compte.

La FCA , fédération du commerce associé, se félicite de cette mesure, une fois le projet de loi adopté, il restera seulement deux périodes de soldes (début d’été et début d’hiver).

Pour en savoir plus sur le commerce associé !

Articles similaires

Nouvelles règles pour le licenciement économique

par Martine Malaterre - 3 jours

Depuis le 1er décembre, deux nouveaux motifs économiques reconnus par la jurisprudence sont applicables dans le cadre d'un licenciement  économique: la réorganisation de l'entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité et...

La caution personnelle

par Dominique Deslandes - 5 jours

Celui qui se rend caution d'une obligation se soumet envers le créancier à satisfaire à l'obligation de rembourser, si le débiteur n'y satisfait pas lui-même. ...

Cession de réseau : quel impact sur les franchisés ?

par HK - un mois

Lorsqu’un franchisé adhère à un réseau, il ne pense souvent pas à l’éventualité du rachat de l’enseigne franchiseur par une autre entité. Il devrait pourtant, car une telle opération pourrait le concerner directement. Point de vue ...

Informations clés

  • Crée le: 03/02/14 03:05

Les franchises qui recrutent