L'agence pilote de Valence aurait doublé sa clientèle en 2 mois

Thierry Abriat, dirigeant associé d'ILLICO TRAVAUX, s'est rendu lundi 30 mai 2005 à Valence, pour dresser un premier bilan de l'agence avec pas-de-porte après 2 mois d'activité.
Ce bilan est positif et les chiffres rapportés révèlent les avantages du couplage entre une vitrine et l'activité de courtier. En effet, cette présence physique dans un lieu très fréquenté (supermarché, enseigne du bricolage, la poste, mairie de Valence) génère un flux de passage important. Jusqu'ici sollicité par des personnes connaissant le service par le bouche à oreille, la communication locale ou le site Internet, le courtier bénéficie aujourd'hui d'un phénomène d'intérêt inhérent à son exposition au grand public.
Interpellés par le message de la vitrine, de nombreux professionnels (artisans et entreprises de travaux) désirent travailler avec le réseau de compétences et se présentent régulièrement pour être référencés. De même, des particuliers ayant des projets de rénovation n'hésitent pas à franchir la porte pour qualifier leur demande. A l'inverse, une certaine tranche du grand public cherche uniquement des informations et sollicite en premier lieu les conseils de l'agence. Ce nouveau type de prospect est malgré tout très intéressant puisque la moitié d'entre eux fait ensuite appel au courtier pour leur travaux.
Le pas-de-porte a eu pour effet de générer 3 à 5 clients supplémentaires par jour par rapport à l'activité sans devanture, soit un total de 80 à 100 clients par mois pour l'agence de Valence. Globalement, 50% des personnes entrantes trouvent une solution en adéquation avec leur besoin et deviennent des clients.
Additionnés à l'activité sans vitrine précédant ces 2 mois d'ouverture, ce sont près de 1660 devis qui ont été délivrés depuis le début de l'année. Au-delà des chiffres révélateurs, ce lieu de rencontre crédibilise le métier et permet d'obtenir encore plus de formalisme avec les professionnels. Les exigences du service sont donc renforcées et permettent d'obtenir des devis encore plus rapidement.
Le courtier dispose à présent d'un confort de travail non négligeable puisque la clientèle vient à lui, ce qui minimise ses déplacements et ses coûts de communication locale. L'aménagement du temps de travail est également facilité par de nombreux professionnels apportant les devis directement à l'agence, une occasion de parcourir ensemble la proposition et de maintenir un bon relationnel.
L'analyse de cette implantation reflète les avantages considérables qu'apporte une vitrine pour le métier de courtier en travaux et certains concessionnaires envisagent dès à présent l'ouverture de leur propre agence.

Communiqué

Articles similaires

Des franchises de plus en plus connectées

par Audrey Caudron - 8 jours

Stratégies multicanal ou cross-canal, Web-to-Store… sans nul doute, face à des clients hyperconnectés, les franchises françaises ont dû et su s’adapter et ont pris tout doucement le virage du numérique. ...

L’urbanisme commercial réinvente le commerce en ville

par Martine Malaterre - un mois

Les habitudes de consommation ont changé, les zones commerciales périphériques se sont développées pour proposer des surfaces de vente plus g...

Les modèles de commerce en réseau autres que la franchise

par Martine Malaterre - 2 mois

Qui dit commerce en réseau ne dit pas forcément franchise. Sous ce terme trop générique, on a tendance à englober tous les réseaux d’indépend...

Informations clés

  • Crée le: 29/06/05 02:00

Les franchises qui recrutent