La voiture moyenne 2015 affiche un prix record de 25 108 € selon L'argus

L'argus a dévoilé le portrait-robot de la Voiture moyenne 2015 des Français. Pour leur étude, les experts et statisticiens de L’argus ont analysé puis comparé les 250 premiers modèles de véhicules vendus dans l’année (au total 1.894 million de véhicules, soit 99% du marché 2015). Ils se sont basé sur des informations tel que: dimensions, poids, cylindrée, puissance, consommation, prix... pour tracer le portrait de la Voiture moyenne de France. 

Un prix en hausse

En 2015, 43 % des achats étaient au-dessus de 25 000 € contre 39 % en 2014. La Voiture moyenne de France affiche un prix record de 25 108 €. On a donc noté un bond de 1 100 € de son prix en comparaison avec 2014, et de 5 350 € par rapport à 2010; ce qui équivaut à + 5 % en un an et + 27 % en 5 ans.
Un prix record qui s'explique, entre autres, par la progression de la part des ventes à plus de 25 000 €.

Il est à noter que le prix d'achat a augmenté dans toutes les catégories: + 468 € chez les citadines (13 125 €, + 4 %), + 669 € chez les polyvalentes (17 629 €, + 4 %), +1 036 € chez les compactes (27 108 €, +4%).
Les tout-chemin ont progressé de 6.8 %, qu’ils soient petits (+ 26 %), compacts (+ 10 %) ou luxueux (+ 37 %).
Un petit SUV coûte 22 121 €, soit 4 500 € de plus qu’une polyvalente, 1 250 € de plus qu’un minispace.
Un SUV compact coûte 30 197 €, soit 3 000 € de plus qu’une compacte et 400 € de plus qu’un monospace compact.
Un SUV de luxe, malus compris, coûte 60 860 €, soit 22 500 € de plus qu’une familiale, 18 000 € de plus qu’un grand monospace et 5 250 € de plus qu’une grande routière.
Pourtant, en 2015, 26 % des acheteurs français ont privilégié́ les SUV. Ils étaient 23 % en 2014.
Vous vous intéressez au secteur automobile? Découvrez les franchises les plus compétentes du domaine: Ewigo, Point S, Midas, Norauto, Total France, Point S City, Roady.

Tous les chiffres sur la Voiture moyenne 2015

La Voiture moyenne de France continue de réduire sa cylindrée (1 473 cm3, 36 cm3 de moins qu’en 2014) pour contenir sa consommation (4.5 l/100 km, 0.1 l de moins) et ses émissions nocives (111 g de CO2/km, 4 g de moins).
La part du diesel recule à 58 % (contre 64 % en 2014), mais préserve sa vivacité́ (11.4 s de 0 à 100 km/h, 0.3 s de mieux) grâce à un meilleur rapport poids/puissance.
Côté mensurations, très peu de changement: 1 cm de plus en longueur (4.22 m), et 1 cm de plus au niveau de l’empattement au profit de l’espace habitable, hauteur et largeur restant inchangées.

Articles similaires

Les courtiers en crédit immobilier gagnent des parts de marché

par MA - 15 jours

On a constaté que la part de marché des courtiers a doublé en 10 ans et ils comptent, par ailleurs, en posséder la moitié d'ici à 10 ans. Philippe Taboret, président de l'Apic, interviewé par CBanque, revient sur l'état actuel du marché et les amb...

Le bio français en progression

par Hk - 15 jours

Le bio a le vent en poupe. De plus en plus de consommateurs se tournent vers les produits bio, de saison et locaux. Les chiffres de l’Agence Bio le confirment : le secteur a enregistré une hausse de 14,7% en 2015 par rapport à l’exercice précéde...

Innovation en magasin : Américains vs Européens, quelles différences ?

par HK - 26 jours

En Europe comme aux Etats-Unis, les magasins innovent afin d’offrir à leurs visiteurs une expérience client améliorée. Caisses automatiques, Wifi gratuit, Click & Collect, réalité virtuelle… le fournisseur de terrains et solutions d'enquêtes en li...

Informations clés

  • Crée le: 13/04/16 19:18

Les franchises qui recrutent