La solution espagnole pour le dimanche

Si on libéralisait complètement le travail le dimanche, les petits commerçants, qui sont souvent en couple, seraient confrontés à une concurrence sept jours sur sept de la part des grandes surfaces (...) et ils mourraient. Ainsi, le ministre a cité l'exemple du modèle espagnol permettant aux magasins de moins de 300 m2 d'ouvrir tous les dimanches et une dizaine de dimanches par an pour les autres.


Un rapport du Conseil économique et social est attendu sur cette question. En complément on peut lire aussi dans les Echos du 21/12/2006, une interview du ministre ; selon lui il faudrait une grande loi sur le commerce, mais après la présidentielle...




Dominique Deslandes



Articles similaires

Nouvelles règles pour le licenciement économique

par Martine Malaterre - 1 jour

Depuis le 1er décembre, deux nouveaux motifs économiques reconnus par la jurisprudence sont applicables dans le cadre d'un licenciement  économique: la réorganisation de l'entreprise nécessaire à la sauvegarde de sa compétitivité et...

La caution personnelle

par Dominique Deslandes - 4 jours

Celui qui se rend caution d'une obligation se soumet envers le créancier à satisfaire à l'obligation de rembourser, si le débiteur n'y satisfait pas lui-même. ...

Cession de réseau : quel impact sur les franchisés ?

par HK - un mois

Lorsqu’un franchisé adhère à un réseau, il ne pense souvent pas à l’éventualité du rachat de l’enseigne franchiseur par une autre entité. Il devrait pourtant, car une telle opération pourrait le concerner directement. Point de vue ...

Informations clés

  • Crée le: 15/01/07 01:00

Les franchises qui recrutent