La reprise de franchise : ce qu'il faut savoir

Si l'aventure de la franchise vous séduit et que vous êtes particulièrement attiré par une enseigne, avez-vous pensé à la reprise ? Reprendre un point de vente existant et appartenant à un réseau de franchise ne manque pas d'intérêt tant en termes de clientèle, d'historique que de bilan... La démarche vous facilitera sans nul doute les relations avec les banques pour obtenir des financements. Encore faut-il réaliser cette reprise dans les meilleures conditions.

1 - Prenez contact avec la tête de réseau

L'opération de reprise concerne trois acteurs que sont le franchisé cédant, le franchisé repreneur et le franchiseur. Ce dernier peut exiger par contrat le droit de donner son agrément quant au choix du futur repreneur qui doit alors répondre aux critères définis par la tête de réseau. Plutôt que de contacter directement un franchisé cédant, il est parfois pertinent de prendre directement contact avec le franchiseur et l'interroger sur les opportunités de reprise de son réseau. 

2 - Renseignez-vous sur les raisons de la vente

En acteur extérieur au réseau, le repreneur ne doit pas ménager ses efforts pour obtenir le plus d'éléments sur la santé du réseau de franchise et les raisons de la revente du point de vente particulier. Il est évident que certains cas de cessions peuvent cacher des difficultés passées et à venir (travaux aux alentours, problèmes d'accès...). Posez-vous les bonnes questions : la franchise cédée est-elle rentable ? Quel est son potentiel de développement ? Existe-t-il des clauses d'exclusivité ? Pour que cette démarche soit plus facile, il est essentiel de faire appel à des professionnels comme des experts-comptables, des avocats ou même se rapprocher du CRA, l'association des Cédants et repreneurs d'affaires dont l'objet est de favoriser la cession et la transmission d'entreprise.

3 - Soyez au clair sur le rachat du fonds de commerce

Avant de se lancer tête baissée dans l'opération, le futur franchisé doit déterminer s'il s'agit d'un rachat de fonds de commerce ou de parts sociales de l'entreprise. Dans le cas d'un rachat des actions, le repreneur acquiert bien entendu l'actif de la société mais aussi son passif (ses dettes !). Il est donc très important d'obtenir du cédant une garantie d'actif et de passif... pour anticiper d'éventuelles difficultés !

Article complémentaire : Les avantages de la reprise d'une entreprise franchisée


Vu dans l'Express du 12/18 juin 2013

Articles similaires

Devenir courtier en crédit

par Dorsaf Maamer - 4 jours

Avec un marché de l'immobilier très actif et un nombre croissant de particuliers faisant appel à un courtier, le métier a assurément de beaux jours devant lui. L'entrée en vigueur d'un nouveau cadre réglementaire en janvier 2013 a favorisé l’augme...

Régler un litige avec votre banque

par LA - 5 jours

Vous n'êtes pas d'accord avec votre banquier ? Il peut arriver qu'un différend vous oppose à votre banque comme cela pourrait se produire avec n'importe quel autre commerçant. La cause de votre mécontentement peut correspondre à un réel

Le métier de courtier en crédit immobilier

par DM - 11 jours

Le courtier exerce l’intermédiation en vertu d’un mandat du client. Il joue donc le rôle d’intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement. Il peut exercer dans plusieurs spécialités dont le crédit immobilier, le rachat de crédits...

Informations clés

  • Crée le: 18/06/13 02:00

Les franchises qui recrutent