La remontée du hard-discount

Ils représentent 14,8 % de part de marché d'après les calculs de TNSWorldpanel.
Cela représente une hausse de 0,8 point sur un mois. Pour ceux qui en douteraient encore, il est clair que l'enseigne Lidl, leader du secteur, occupe la 7e place en part de marché, soit 4,7 %, mais s'est de plus installée à la quatrième place des chaînes les plus fréquentées. Devant Auchan et Système U, et juste derrière Intermarché. Ce regain de forme tient à de nombreuses raisons. Les études sur les prix, parfois contradictoires, ont poussé le consommateur vers ces magasins attractifs.
L'obsession des politiques est de vouloir associer la défense du pouvoir d'achat à la seule question des prix de vente de l'alimentation. La communication de quelques enseignes a jeté également le doute.
Quant aux marques nationales, leur arrivée dans les rayons elle aurait pu également provoquer l'envolée des chiffres. S'ajoutent des causes structurelles comme la hausse du prix de l'essence, la multiplication des familles dites éclatées ou le vieillissement de la population. Autant de raisons qui laissent présager l'essor du hard-discount dans les années à venir.
Certaines enseignes franchisées comme Leader Price ou indépendants comme Netto peuvent annoncer un objectif de 1000 unités. Les chiffres de TNSWorldpanel montrent aussi l'importance de la stratégie des enseignes. En fait la relative stagnation du hard discount en 2007 provient uniquement de la chute de Leader Price, empêtrée dans l'immobilisme de ses dirigeants. Aujourd'hui tout est rentré dans l'ordre, un plan d'ouverture a été mis en place. Immédiatement les résultats ont augmenté de 3 %, dès janvier 2008...
Dominique Deslandes

Articles similaires

2016, une année forte pour le secteur de l'immobilier

par MA - 15 jours

L'année 2016 a été une année fructueuse pour l'immobilier qui a notamment enregistré une hausse de 11 % dans le secteur de la vente des logements anciens. Cette belle reprise du marché serait due à des taux d'emprunts historiquement bas et des pri...

La Silver Economy pour répondre aux besoins des Seniors

par Martine Malaterre - 19 jours

La Silver Economy se définit comme la réponse à des besoins d’une population qui vieillit. Un Français sur trois aura plus de 65 ans en 2020.

Fidéliser le client qui réclame

par Deslandes Dominique - 21 jours

Un client qui exprime son mécontentement est souvent une personne qui montre son attachement à une enseigne. Il est toujours possible d'avoir à affronter des clients insatisfaits, ce n'est pas une catastrophe, sauf si la colère augmente à votr...

Informations clés

  • Crée le: 09/05/08 02:00

Les franchises qui recrutent