La protection de l'indépendant, le chômage

Les indépendants ont la liberté de souscrire une assurance chômage. Ils peuvent donc choisir de se protéger en cas de perte d'activité.

Le régime chômage des indépendants est le plus souple. Certes un indépendant ne bénéficie pas des allocations chômage des Assedic. Mais pour se protéger il peut opter pour une solution qui consiste à recourir aux assurances facultatives. Il existe la GSC (garantie sociale des chefs d'entreprise) et l'APPI (Association pour la protection des patrons indépendants). Comme pour la retraite vous pouvez déduire ces versements dans le cadre de la loi Madelin (Vérifiez les plafonds). Si vous êtes salarié et dirigeant de société, vous n'êtes pas obligatoirement pris en compte par les Assedic pour cela il faut un contrat de travail réel et un lien de subordination avec la société.

Il est donc prudent de remplir un formulaire de " demande de renseignements " pour déterminer si vous avez droit au chômage en cas de dépôt de bilan ou de liquidation judiciaire. Si la réponse est positive vous devrez cotiser à hauteur de 6,40 % de votre salaire brut. En cas de chômage, les allocations correspondent à environ 57 % du revenu brut. Dans tous les cas vous pouvez opter pour l'assurance facultative, les cotisations seront déductibles de vos revenus.

Dominique Deslandes


Articles similaires

Dossier : Être franchisé d'un jeune réseau : Est-ce un bon plan ?

par Julien Cadoret - 2 jours

Pourquoi rejoindre un réseau de franchise naissant plutôt qu'un réseau mature à priori plus rassurant ? Les jeunes réseaux exercent une attraction sur les candidats à la franchise.

4 jeunes réseaux de franchise qui recrutent

par DM - 2 jours

Les réseaux de franchise ont vu leur nombre doubler ces dix dernières années. La France, plutôt pionnière en matière de franchise, comptait en 2005 929 franchiseurs et 39 510 points de vente en franchise. En 2016, le nombre de franchiseurs a attei...

Les précautions à prendre avant d'intégrer un jeune réseau de franchise

par Julien Cadoret - 3 jours

Il se passe en moyenne 8 ans entre la création d’une enseigne et son lancement en franchise. Cette période permet au futur franchiseur de vérifier la solidité et la durabilité de son concept, de se constituer une assise financière ...

Informations clés

  • Crée le: 23/12/06 01:00

Les franchises qui recrutent